Port-Louis: des agents du FSM et du PTr-MMM en viennent aux mains

Avec le soutien de
Les esprits se sont échauffés hier à Port-Louis entre des partisans du PTr-MMM (à g.) et ceux du FSM (à dr.)

Les esprits se sont échauffés, hier, à Port-Louis, entre des partisans du PTr-MMM (à g.) et ceux du FSM (à dr.)

Le dépôt de candidature à la circonscription n°3 ne s'est pas passé dans le calme. Alors que Cehl Meeah, leader du Front Solidarité Mauricienne (FSM), faisait acte de candidature, hier, à l’école Villiers René, à Port- Louis, une bagarre a éclaté entre des agents du FSM et ceux du PTr-MMM.
 
Les candidats de l’alliance PTr-MMM et les partisans de la coalition sont arrivés devant le Nomination Centre du n° 3 à 13 h 30 hier. Le leader du FSM procédait alors à son enregistrement. Vers 13 h 45, les candidats et sympathisants adverses attendaient toujours à l’extérieur. En voyant que le FSM n’avait pas fini, le groupe mauve-rouge a tenté une entrée en force, selon les témoins.
 
Il n’a suffi que de quelques mots provocateurs lancés pour que la situation dégénère entre deux agents des deux partis. Plusieurs personnes s’en sont alors mêlées et en sont venues aux mains devant l’école où se  déroulait l'exercice de dépôt de candidature. Coups de poing, de bâton et de casque ont fusé. La police a dû intervenir pour calmer les esprits.
 
D’autres sympathisants s’en sont même pris aux journalistes et photographes sur place,  les menaçant et leur lançant des injures :«akoz zot bann fos lartik mem ki ena lager, sorti la ale…» Dans la foulée, des photographes ont été bousculés, de même que plusieurs sympathisants  venus simplement voir leurs candidats. Les esprits se sont calmés après une quinzaine de minutes.
 
Cependant, les agents du FSM devaient alors régner sur les lieux alors que ceux du PTr-MMM se sont dispersés. Après le dépôt de sa candidature, Cehl Meeah devait critiquer les agents et candidats de l’alliance PTr-MMM en soulignant que c’était un acte délibéré de leur part. «Zot ti kone ki ler nou pou vini e zot finn atann nou pou provok nou», devait-il lancer.
 
> Selon Cehl Meeah les agents du PTr-MMM qui s’en sont pris à ceux du FSM avaient déjà tout planifié à l’avance.
 
De son côté, le candidat de l’alliance PTr-MMM Aadil Ameer Meea explique que ce sont des membres du FSM qui ont provoqué les agents rouge-mauve. «Cehl Meeah a besoin de créer un incident pour exister car sa campagne ne décolle pas», a-t-il déclaré.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires