Bérenger: «Il faut revoir le National Pension Fund»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam et Paul Bérenger à leur arrivée au congrès organisé pour les personnes âgées à Pailles, le dimanche 23 novembre.

Navin Ramgoolam et Paul Bérenger à leur arrivée au congrès organisé pour les personnes âgées à Pailles, le dimanche 23 novembre.

Après les jeunes et les femmes, l’alliance de l’Unité et de la Modernité a réuni les personnes âgées au centre Swami Vivekananda, à Pailles, ce dimanche 23 novembre. «On fera le maximum pour les pensionnaires, les veuves et les orphelins», a déclaré Paul Bérenger. Le leader des mauves a annoncé une série de mesures à leur intention en cas de victoire du bloc PTr-MMM aux prochaines élections. Le National Pension Fund (NPF) sera ainsi revu, a-t-il indiqué.

«Il faut revoir le NPF, tout en respectant son indépendance. Il faut apporter des changements pour qu’à l’âge de la retraite, toute personne ayant contribué au NPF puisse toucher à une pension décente», a souligné Paul Bérenger, tout en précisant que les changements interviendront dans le dialogue. Les intérêts de ceux qui contribuent à des fonds de pension privés seront également mieux protégés, a ajouté le leader du MMM.

Aussi, a-t-il dit, de meilleurs soins de santé seront garantis aux personnes âgées. Et l’alliance PTr-MMM accordera une attention spéciale aux maisons de retraite.

De son côté, Navin Ramgoolam a abordé les projets réalisés en faveur des personnes âgées durant ses différents mandats. Particulièrement, la hausse de la pension de vieillesse en 1995. Le Premier ministre sortant a tenu à faire ressortir que s’il n’avait pas promis d’augmenter la pension de vieillesse durant sa campagne, il l’a fait trois mois après les élections. «Kifer mo pan promet sa avan kanpayn elektoral? Mo penvi promet enn zafer ki mo pa kone si mo pu kapav fer», a-t-il souligné.

Il a, dans la foulée, précisé que «le budget pour la pension s’élève à Rs 8,6 milliards, soit 57% du budget accordé au ministère de la Sécurité sociale». Paul Bérenger devait, lui, indiquer que l’alliance PTr-MMM se retrouver face à un double défi: «Augmenter la pension au maximum» et «de débloquer tous les fonds nécessaires pour le développement du pays». 

Navin Ramgoolam s’en est, par ailleurs, pris à l’alliance Lepep. Selon le leader du PTr, «SAJ ne pourra jamais accomplir ce j’ai accompli. Li pann kon fer ban zafer bouze parski li pena mem contak. Pu enn desast pu sa pei la si zame par malsans sa banla vinn o pouvoir». Et de lancer à l’assistance: «Guet byen kisanla fin tuzur la pu zot.» 

Un incident a éclaté lors de ce congrès. Un cameraman de la MBC n’a pas pu prendre les premières images de l’arrivée de Navin Ramgoolam. Raison: il a été refoulé par des activistes. En fait, ces derniers auraient agi après que le Premier ministre sortant se soit montré agacé que le cameraman ait bousculé des gens pour pouvoir prendre des images.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires