Alliance Lepep: les points forts du manifeste électoral

Avec le soutien de
Les dirigeants de l’alliance Lepep lors de la présentation de leur manifeste électoral hier.

Les dirigeants de l’alliance Lepep, lors de la présentation de leur manifeste électoral, vendredi 21 novembre.

Encourager les entreprises étrangères à investir à Maurice, soutenir les PME, création de 5 000 emplois dans le secteur public, l’introduction du Nine-Year Schooling, la formation d’une Financial Crime Commission... Autant de mesures présentées, vendredi 21 novembre, par l’alliance MSM-PMSD-ML.
 
«Gouverner pour le peuple, avec le peuple.» Tel est le slogan de l’alliance Lepep.  Présentant le manifeste électoral,  le leader de l’alliance, sir Anerood Jugnauth (SAJ), a soutenu que toutes les mesures présentées pourront être appliquées. Mais pour cela, a-t-il martelé, il faut un leadership fort qui sera à même de prendre les décisions qui s’imposent.
 

Voici les points forts du manifeste électoral

 
◗ Au chapitre de la démocratisation de l’économie, l’alliance Lepep prévoit de relancer l’Employees Real Estate Investment Trust créé en 2004 pour faire participer les  travailleurs au développement immobilier. Elle compte aussi offrir gratuitement des actions des différentes entreprises de l’industrie cannière aux petits planteurs et aux travailleurs de l’industrie sucrière. Enfin, la coalition MSM-PMSD-ML envisage
d’ouvrir la production d’énergie verte aux sociétés coopératives.
 
◗ Concernant la fiscalité, l’alliance menée par SAJ compte réduire de 30 % à 10 % le dépôt exigé par la Mauritius Revenue Authority aux contribuables qui sont sujets à une réévaluation du montant d’impôts impayés. Elle veut aussi abolir la TVA de 15 % sur certains produits alimentaires comme les jus de fruits sans sucre ajouté, les céréales et les produits végétariens, ainsi que sur les couches pour bébé.
 
◗ Pour les services financiers, l’alliance Lepep prévoit d’encourager plus fortement les sociétés internationales à établir leur quartier général à Maurice afin de tirer au maximum profi t des services comme le back-office, la propriété intellectuelle, ainsi que la recherche et le développement. Elle veut aussi créer un Africa Social Fund qui interviendrait sur la microfinance et le social.
 
◗ Les petites et moyennes entreprises ne sont pas en reste. Le manifeste électoral fait mention de la création d’une Small, Micro and Medium Enterprises Development Bank qui serait placée sous la responsabilité de l’État mais s’appuyant sur un partenariat stratégique public-privé. Le régime fiscal touchant ces entreprises devrait aussi être revu.
 
◗ Au chapitre de l’enseignement supérieur, l’alliance Lepep compte restaurer la crédibilité du Knowledge Hub mauricien en éliminant les institutions qui arnaqueraient les étudiants et en favorisant l’implantation d’universités de renommée internationale. De plus, la coalition affirme qu’elle restaurera la crédibilité du Medical Hub en favorisant l’implantation d’autres hôpitaux et institutions de santé qui offriraient des services sophistiqués à une clientèle étrangère à la recherche de telles prestations. Enfin, elle compte encourager les jeunes à étudier la médecine et développer la recherche médicale à Maurice.
 
◗ Concernant le secteur de l’éducation, la coalition MSM-PMSD-ML compte réintroduire la subvention de 100 % des frais d’examens du SC et du HSC pour tous les élèves. Quant au cycle primaire, il verra l’introduction du Nine-Year Schooling et l’abolition du CPE qui sera remplacé par un examen de fin de cycle qui mettra moins de pression sur les élèves. L’alliance affirme qu’elle offrira un repas chaud par jour à tous les enfants du primaire.
 
◗ Au niveau des infrastructures publiques, deux nouvelles routes seront construites pour relier l’aéroport, l’une à l’est de l’île et l’autre à l’Ouest. La réouverture du port de Mahébourg est aussi envisagée, ainsi que l’aménagement d’un centre pour effectuer les tests d’aptitude avant de délivrer le permis de conduire.
 
◗ Dans le domaine de la santé, il est prévu que des glucomètres soient offerts  gratuitement aux diabétiques bénéficiant de visites médicales à domicile. Un système de visite à domicile par des infirmiers spécialisés pour ceux ayant besoin de soins sur leur lieu de résidence sera aussi mis sur pied. Un second centre de chirurgie cardiaque devrait voir le jour et une salle de gym devrait être aménagée au sein de chaque ministère. Enfin, une nouvelle école pour infirmiers sera ouverte dans le sud du pays.
 
◗ L’alliance Lepep déclare qu’elle créera 5 000 emplois dans le secteur public afin d’améliorer la qualité des services. 5 000 autres postes seront créés dans le secteur du transport maritime. Une National Employment Agency devrait voir le jour afin que tous les demandeurs d’emploi s’y feront enregistrer. Quant au recrutement des travailleurs étrangers, l’alliance compte le limiter aux secteurs où la main-d’oeuvre fait défaut.
 
◗ Au niveau de la jeunesse et des sports, le manifeste évoque la création d’académies de football, la construction de nouveaux centres de jeunesse et l’organisation de camps de vacances chaque année pour les élèves du primaire et du secondaire.
 
◗ Parmi les mesures prévues pour les femmes, les enfants et la famille, on peut relever que le congé maternité sera étendu de deux semaines. Afin de garantir une equal pay for equal work, le salaire des femmes dans tous les secteurs sera revu. Une brigade spéciale sera créée pour combattre la prostitution infantile et l’exploitation des mineurs sur Internet. Un Sexual Protection Order sera introduit pour protéger les enfants à risque.
 
◗ Au niveau du tourisme, l’alliance souhaite créer un Hotel Investment Trust pour démocratiser l’actionnariat des compagnies hôtelières. Elle veut aussi revoir les taxes et surcharges sur les billets d’avion afin de rendre la destination plus compétitive.
 
◗ Au chapitre du secteur sucre, l’alliance Lepep compte augmenter les revenus des petits et moyens planteurs sur la mélasse et la bagasse. Elle envisage aussi d’exempter du paiement de la prime d’assurance au Sugar Insurance Fund Board  pour les planteurs produisant jusqu’à 60 tonnes de sucre, et ce pour une durée de cinq ans.
 
◗ Toujours au chapitre de l’industrie, mais autre que sucrière, l’alliance Lepep affirme qu’elle reverra la compensation accordée aux planteurs, déracinés de Riche-Terre en raison du projet Jin Fei. Elle va aussi relancer le plan d’assurance pour les planteurs de fruits et  légumes.
 
◗ Dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication, la coalition orange-blanc- bleu compte former au moins 300 000 citoyens à l’utilisation de l’informatique et développer des Business Parks à Rose-Belle, Terre-Rouge, Flacq et Bambous.
 
◗ Pour lutter contre la fraude et la corruption, la coalition compte créer une Financial Crime Commission avec l’aide d’experts étrangers, et amender la Declaration of Assets Act. Une commission d’enquête sera mise sur pied pour se pencher sur l’attribution des Pas Géométriques et des terres de l’État. Les recommandations de la Commission justice et vérité seront appliquées, comme la création d’un Land Tribunal qui sera présidé par un sitting judge. Enfin, il devrait y avoir une nouvelle cour d’appel indépendante et constituée de juges étrangers.
 
◗ Une Good Governance and Ethics Commission sera chargée de veiller à l’utilisation judicieuse de l’argent public par les ministères et les organismes parapublics.
 
◗ Une Freedom of Information Act garantira la transparence et permettra la libre circulation des informations. Quant à la base de données où sont stockées les empreintes digitales et les photos biométriques relatives à la nouvelle carte d’identité nationale, elle sera détruite.
 
◗ Pour Rodrigues, la création d’une Maison de Rodrigues à Maurice est prévue afin d’accueillir, encadrer et former les Rodriguais qui viennent travailler et vivreà Maurice.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires