Elections: l’alliance Lepep dévoile son programme

Avec le soutien de
Le programme de l’alliance Lepep est un «contrat de confiance avec le peuple», ont affirmé les leaders de cette coalition ce vendredi 21 novembre.

Le programme de l’alliance Lepep est un «contrat de confiance avec le peuple», ont affirmé les leaders de cette coalition ce vendredi 21 novembre.

«Nous avons créé ce programme pour le bien-être de chaque citoyen et afin d’offrir un meilleur avenir à la nation mauricienne.» Sir Anerood Jugnauth (SAJ) n’a pas caché sa fierté lors de la présentation du programme électoral de l’alliance Lepep, au Sun Trust, à Port-Louis, ce vendredi 21 novembre.

Selon le patron de la coalition, «la priorité est la croissance économique. Créer de nouveaux piliers pour créer l’emploi». Il a également parlé de «partage et de justice sociale», d’«égalité des chances», de «méritocratie» et de «consolider une vraie démocratie». Sans oublier des thèmes qui lui tiennent à cœur : le «respect des institutions» et la «préservation des valeurs».

De son côté, Xavier-Luc Duval a énuméré quelques mesures phares du programme, dont la réduction du prix de l’essence. L’alliance Lepep compte, en effet, baisser le prix du carburant de Rs 10 une fois arrivée au pouvoir.

Autre priorité: l’eau. «Nous complèterons la construction du Bagatelle Dam au plus vite, malgré l’augmentation du coût», a expliqué le leader du PMSD. L’objectif, a-t-il dit, est qu’à la fin du mandat d’un éventuel gouvernement MSM-PMSD-ML, «tou lakaz gagn delo 24 lor 7». L’ancien ministre des Finances a aussi parlé de distribution gratuite de glucomètres aux personnes à risque.

Ivan Collendavelloo s’est, quant à lui, attardé sur la vision démocratique de l’alliance. «Il y a eu une mauvaise gouvernance pendant dix ans, ce qui a causé un affaiblissement de la démocratie», a-t-il soutenu. Il a ainsi assuré que la transparence sera une priorité. Grâce à la Freedom of Information Act, «tout citoyen sera en mesure d’avoir accès à des informations qui l’interpellent», a-t-il annoncé.

Le chef du ML a aussi réitéré la promesse de «détruire toutes les données digitales» récoltées dans le cadre de la nouvelle carte d’identité. Une meilleure régulation du financement des partis politiques figure également au programme, à travers la Financing of Political Parties Act, a ajouté l’ancien député mauve.

Tandis qu’une Electoral Supervising Commission aura pour tâche de suivre les candidats et de veiller au respect des régulations, mais pas seulement. «Un Code of Conduct sera établi, a fait valoir Ivan Collendavelloo, et la commission veillera à ce que tous le respectent

En ce qui concerne la corruption, une Whistle Blower Policy sera mise en place afin que «les fonctionnaires puissent dénoncer les cas de corruption sans crainte de représailles de l’Etat», a précisé le leader du ML.

Pravind Jugnauth s’est attardé sur plusieurs mesures qui figurent également à l’agenda de l’alliance, dont l’abandon de la taxe sur plusieurs produits, notamment les couches pour bébé, les jus de fruits sans sucre, les céréales et les produits végétariens. Le congé maternité sera aussi allongé de deux semaines, a-t-il ajouté, tandis que les jeunes diplômés chômeurs bénéficieront de «cours de reconversion gratuits financés par l’Etat».

Autre sujet d’importance: la protection de l’enfant. Pravind Jugnauth a avancé que «le combat contre la prostitution infantile sera renforcé». Les lois contre le harcèlement sexuel seront, quant à elles, durcies, a-t-il promis.

D’après le leader du MSM, ce programme fait figure de «contrat de confiance entre l’alliance et le peuple». Pour SAJ, il s’agit d’un «programme réalisable, dans l’intérêt national et celui du peuple».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires