A Goodlands: «Zot pe donn volay ek kazot kado pou gagn vot», declare SAJ

Avec le soutien de

Environ 1 000 personnes ont assisté au congrès de l’alliance Lepep, à Goodlands hier, jeudi 20 novembre.

L’alliance Lepep n’a pas voulu  le moindrement céder du terrain en organisant un congrès à Goodlands hier, jeudi 20 novembre. Quand son adversaire direct avait tenu le sien dans la même localité et au même endroit, le 4 novembre, en présence de Navin Ramgoolam et de Paul Bérenger, un millier de personnes étaient présentes bloquant de ce fait la circulation.
 
Il y avait environ 1 000 personnes au congrès de l’alliance Lepep hier, quand sir Anerood Jugnauth a pris la parole. C’est par des applaudissements et au son des tambours que l’ancien président de la République a été accueilli. Et c’est devant une foule qui rigolait devant son sens de l' humour qu’il a allégué que, dans sa circonscription, ses adversaires distribuaient des cages et de la volaille pour élevage aux électeurs dans le but  d'acheter leurs votes, alors qu’au n° 11, ce sont des billets d’avion pour Rodrigues qui sont offerts aux personnes âgées. «Zot pe fer boukou depens pou gagn vot. Na pa vann zot konsience. Sa kass zot pe depanse-la, zot pou vin tir li avek ou apre si zot gagne. Kouma zot pe fer ou pay hedging ?» a-t-il mis en garde.
 
Le leader de cette alliance n’a pas fait de cadeau à Paul Bérenger ni à Navin Ramgoolam. «Azordi Paul Bérenger nepli trouv frod, skandal ek pouritir. Li pe pran le pep pou kouyon. Zot pe dir pou ena 60-0. Se 0-60 ki pou ena», a-t-il lancé à la foule. Il a rappelé que Paul Bérenger était le leader de l’opposition pendant pratiquement une année: «Li inn kasiet so lekor. Zot inn ferm parleman me li inn touss saler lider loposityion.»
 
> Le leader de l’alliance Lepep a fait une virulente sortie contre l’ancien leader de l’opposition, Paul Bérenger hier, lors de son congrès, à Goodlands.
 
Sir Anerood devait souligner que Navin Ramgoolam leur avait promis de changer leur vie en 100 jours. «Li pe sanz ou lavi. Li pe amenn ou ver lanfer.»
 
Ashit Gungah, le député sortant, a également pris la parole lors de ce congrès, même s’il avait perdu quelque peu la voix. Il a mis au défi Lormus Bundhoo de venir prouver que ce n’est pas lui (NdlR : Ashit Gungah) qui a initié le projet de mediclinic à Goodlands. Le député sortant de la circonscription a aussi allégué qu’il y a eu des recrutements après la dissolution du Parlement dans la circonscription. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires