Muvmen Le Pep Militant déclare la guerre au PMSD

Avec le soutien de
Le Muvmen Le Pep Militant dit avoir reçu des menaces du PMSD.

Le Muvmen Le Pep Militant dit avoir reçu des menaces de la part du PMSD.

«Ivan est un grand ténor du barreau mais il ne sait pas tenir parole», a martelé Kumar Ramdin, leader du Muvmen Le Pep Militant (MLPM), lors d’un point de presse au centre social Marie-Reine-de-la-Paix, le jeudi 20 novembre. Il ne semble pas avoir digéré le fait que son ancien leader a «vendu» son ticket au PMSD. Du coup, après avoir démissionné du Muvmen Liberater, il a vite fait de se jeter à nouveau dans l’arène politique en fondant le Muvmen Le Pep Militant.

Néanmoins, il maintient n’avoir aucune amertume envers le PMSD, bien qu’il entend dénoncer la «traîtrise et le coup bas» d’Ivan Collendavelloo qui n’est selon lui qu’un «dealer» de ticket. Et de faire ressortir que ce dernier devrait prendre des cours de leadership avec son ancien leader Paul Bérenger. L’orateur devait aussi indiquer avoir enchaîné  campagne après campagne pendant trois semaines et ce, pour rien pour rien.

Pour l’heure, le MLPM reste plutôt évasif quant au nombre de candidats qu’il compte aligner lors des prochaines élections générales. Mais, il précise que «nous sommes déjà présents dans toutes les régions de Maurice. Nous avons bon être minime pour l’instant, mais le Muvmen Le Pep Militant sera amené à grandir», a souligné Kumar Ramdin. Et ce, malgré les menaces du PMSD. «On nous a dit qu’on incendiera nos commerces ou nos maisons», a affirmé Kumar Ramdin.

Dans la foulée, il a confié sa priorité  pour l’instant c'est la ville de Curepipe. Celle-ci, dit-il, est sous «l’emprise» du PMSD. «Le PMSD a kidnappé la campagne électorale. L’argent sale rentre à Curepipe mais personne ne se demande d’où provient le financement. Je fais un appel au Premier ministre. Il faut qu’il jette un coup d’œil sur Curepipe. Certains disent qu’ils veulent que le ville redevienne comme  à l’époque de Gaëtan Duval»,a souligné le leader du MLPM. Il en a aussi profité pour attirer l’attention de la commission électorale sur cette affaire. Il demande aussi qu’une commission d’enquête soit mise sur pied car  il paraît que des «objets de valeurs disparaissent» de l’Hôtel de Ville.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires