Masters: Wawrinka attendu de pied ferme par Federer

Avec le soutien de

Le N.2 mondial de 33 ans n'a en revanche plus aucune chance de finir plus haut la saison puisque Djokovic, le double tenant du titre, net vainqueur de Tomas Berdych (6-2, 6-2) plus tôt, s'est montré à peine moins expéditif que lui contre Murray jeudi.


Wawrinka, le cadet des Helvètes, qui peut en revanche aider son aîné à décrocher la Coupe Davis, a lui aussi rapidement éteint la dernière once de suspens contre le Croate. Mais c'était finalement chose aisée puisqu'il lui suffisait de remporter trois jeux après sa victoire 6-1, 6-1 contre Berdych lundi.


Ce qu'il a fait en 13 minutes contre le N.9 mondial de 26 ans.


La suite a toutefois été plus hasardeuse puisque, après avoir logiquement remporté la première manche, il a concédé la 2e au moment où il perdait son service pour la 1re fois.


Dans la dernière, plombé par deux balles de break qu'il n'a pas saisies à 0-0, il a été mené 2-0 avant de se ressaisir et de prendre l'avantage à 4-3.


Non sans avoir affiché toute sa frustration puisqu'il n'a jamais réussi à mettre en place son jeu. C'est finalement sur une double faute adverse qu'il a même remporté le match.


Si son bilan contre Federer est équilibré en 2014 avec une victoire chacun, il aura cependant fort à faire contre cet adversaire, qui a gagné six fois le tournoi des maîtres, est présent dans le dernier carré pour la 12e fois, et a affiché cette semaine un niveau impérial.


Les deux hommes doivent juste éviter de laisser trop de forces en route l'un contre l'autre avant d'aller ensemble à Lille pour défendre l'honneur du pays contre la France.


L'autre demi-finale est également alléchante entre l?éc?urant Serbe de 27 ans et le 5e joueur mondial japonais, révélation de la saison à 24 ans.


Avec ce treizième match gagné d'affilée à Londres, "Djoko" finit la phase de poule invaincu, comme lors de ses deux précédents titres au Masters en 2012 et 2013, et comme en 2011 et 2012 il finira N.1 mondial la saison.


Un événement qu'il a immédiatement immortalisé dans l'après-midi par la remise d'un trophée sur le court.
A ce rythme, il peut surtout être le premier joueur depuis Lendl en 1987 à réaliser la passe de trois titres d'affilée au Masters, s'il le décroche dimanche pour la 4e fois après ceux de 2008, 2012 et 2013.
Ce que, pour l'instant, seul Federer semble en mesure de lui contester.


Vendredi, son adversaire tchèque a été balayé et s'est retrouvé mené 4-0 au début de chaque manche avant de profiter d'un relâchement du récent papa, tout simplement meilleur en tout, pour gratter deux jeux à chaque fois.


Impuissant, le N.7 mondial de 29 ans n'a rien pu faire pour empêcher sa 17e défaite en 19 matches contre le Serbe.


Sur dur, celui-ci en est même désormais à 30 matches d'invincibilité, une série toute ronde qui court depuis le tournoi de Paris-Bercy en 2012.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires