Liste des candidats PTr-MMM: ce qui devrait changer

Avec le soutien de
Samedi dernier, les leaders de l’alliance PTr-MMM ont présenté une première liste de leurs candidats.

Samedi dernier, les leaders de l’alliance PTr-MMM ont présenté une première liste de leurs candidats. 

L’alliance Parti travailliste-Mouvement militant mauricien (PTr-MMM) a décidé de changer son «canon» d’épaule en ce qui concerne sa liste de candidats. De nouvelles têtes d’affiche vont être annoncées ce samedi 15 novembre au n°3, au n°8 et au n°10, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger désirant présenter la «meilleure» équipe aux Mauriciens à 25 jours de la tenue des élections.

À quelques heures de la présentation officielle des candidats de l’alliance rouge-mauve à l’hôtel Maritim, à Balaclava, aujourd’hui, il n’est un secret pour personne dans la circonscription Port-Louis maritime-Port-Louis Est que le candidat Abdallah Goolamallee a été éjecté pour des raisons purement «religieuses». Il lui est simplement reproché d’appartenir à un courant de pensée différent de la majorité de ses mandants...

Shakeel Mohamed serait donc invité à le remplacer après qu’il a été présenté par le Premier ministre Navin Ramgoolam comme le futur Attorney General d’un éventuel gouvernement de l’alliance de l’Unité et de la Modernité. Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ayant finalement découvert qu’il serait le candidat idéal, étant le député sortant au n°3 et, qui plus est, est jugé bien plus «traditionaliste» qu’Abdallah Goolamallee.

L’ex-leader de l’opposition avait déjà annoncé la couleur lors d’un meeting dans la circonscription mardi soir. Il avait évoqué «des cafouillages» suivant la publication dans la presse de la polémique entourant Abdallah Goolamallee, sans en dire davantage. Reste maintenant à savoir si Shakeel Mohamed a accepté de remplacer Abdallah Goolamallee, la question de portefeuille ministériel qui lui sera réservé devant être réglée.

Lobby religieux

Si Shakeel Mohamed est effectivement candidat au n°3, le bruit court au sein du PTr que Razack Peeroo héritera du fauteuil d’Attorney General, l’ayant déjà occupé lors du premier mandat de Navin Ramgoolam. Il devra alors céder sa place au n°2. Laquelle échouera entre les mains du dentiste Imrane Duffaydar, un habitant de Goodlands particulièrement actif au niveau social dans la région de Vallée-Pitot.

Plus au centre, au n°8, Jayshree Mohabeer tire sa révérence après une semaine de campagne. Le fait qu’elle habite la région serait davantage perçu comme un désavantage pour elle. Elle sera sans doute remplacée par une autre femme, à savoir, l’ancienne députée MSM Prateebah Bholah, qui s’est ralliée au PTr. À moins que le député rouge sortant du n°11, Sutyadeo Moutia, ne soit appelé à la rescousse.

Au n°10, Paul Bérenger a aussi annoncé des changements hier soir. La direction du PTr réfléchirait à l’avenir du candidat Washil Maghoo. Des religieux de la circonscription ont laissé entendre que sa candidature n’est pas souhaitable. Ils ont fait part de leur souhait qu’un candidat plus mûr soit choisi à sa place. Lequel pourrait être Eshan Joomun, un ancien lord-maire, ou le député sortant Cader Sayed-Hossen qui avait été mentionné en raison de son courant de pensée et de sa proximité avec un groupe.

Dans cette même circonscription, Rajendra Mungur est aussi en ballottage défavorable. Il ne ferait pas le poids face aux candidats de l’alliance Lepep et pourrait fort bien être éjecté au profit de Jim Seetaram qui fait un fort lobby pour un come-back sur le terrain.

Au n°11, il était question que Sanjeev Ghurburrun se désiste pour des raisons professionnelles mais ce ne seraient que des rumeurs. Tout comme dans le cas de Satish Faugoo, au n°6, qui pourrait être remplacé par une femme d’affaires s’étant rapprochée d’un parti politique indien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires