No 2: Washil Maghoo et Rajendra Mungur face à l’animosité des partisans

Avec le soutien de
Deux des candidats du PTr dans la circonscription no 10,  Washil Maghoo (à g.) et Rajendra Mungur ont été accueillis avec animosité hier, jeudi 13 novembre, à Sébastopol.

Deux des candidats du PTr dans la circonscription no 10,  Washil Maghoo (à g.) et Rajendra Mungur ont été accueillis avec animosité hier, jeudi 13 novembre, à Sébastopol. 

Payent-ils le sentiment d’amertume laissé par leurs prédécesseurs ? Les premiers pas des deux candidats du Parti travailliste de la circonscription n° 10, Montagne-Blanche-GRSE, n’ont pas été de tout repos. Hier, jeudi 13 novembre, à Lessur, localité de Sébastopol, les partisans ont fait montre de méfiance et d’impatience envers Washil Maghoo et Rajendra Mungur.

«Si ou pe eli, ki ou pou fer ?» lui a demandé l’activiste rouge George Sukhari, qui se dit travailliste depuis 1967, à Rajendra Mungur alors que celui-ci quittait le centre communautaire de Lessur. Ajay Gunness, lui, venait d’y faire son entrée après s’être adressé aux partisans rouge-mauve du centre social de Montagne-Blanche. Un départ que les partisans n’ont pas apprécié.

Ils voulaient que leur nouveau candidat reste plus longtemps pour pouvoir mieux le connaître. Tant bien que mal, Ajay Gunness est parvenu à ramener le calme dans la salle. Quand est arrivé le second candidat travailliste, Washil Maghoo, des voix se sont encore élevées: «Dimounn-la pa kone ki sannla ou !» a lancé un autre partisan, interrompant le discours du jeune homme. Celui-ci a alors promptement rectifié le tir en s'excusant : «Mo apel Washil Maghoo. Monn fer enn ti erer.» La suite de son discours aura alors le mérite de calmer les esprits et il se fera même applaudir par la salle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires