Armes illégales: des «Tasers» en vente libre saisis à la gare Victoria

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Plusieurs Tasers ont été saisis par l’Anti-drug & Smuggling Unit à Port-Louis notamment.

(Photo d’illustration) Plusieurs Tasers ont été saisis par l’Anti-drug & Smuggling Unit, à Port-Louis notamment.

L’Anti-drug & Smuggling Unit (ADSU) a saisi plusieurs Tasers récemment. Ces appareils à impulsion électrique sont vendus librement sous forme de pistolets, de torches électriques ou encore de Police Baton par des marchands ambulants à Maurice, semble-t-il.

En cette période électorale, des consignes ont été données par les Casernes centrales pour récupérer tous ces équipements illégaux. Surtout après l’incident survenu au cours du rassemblement de l’alliance PTr-MMM à Bon-Accueil, où un Taser avait été utilisé contre un activiste du ministre sortant Anil Bachoo.

Vendredi dernier, le quartier général de l’ADSU, aux Casernes centrales, a eu vent que des équipements à impulsion électrique étaient en vente libre à la gare Victoria, Port-Louis. Vers 14 heures, une équipe de policiers, menée par l’inspecteur Soodesh Luchoomun, devait se rendre à cet endroit pour vérifier cette information. Ils sont tombés sur un marchand ambulant qui exposait ces armes sur la place publique.

Mosajee Dawood Atchia, âgé de 68 ans et résidant à Bambous, a été appréhendé. L’arrestation du commerçant a mis les policiers sur la piste de Nourdine Mohamoodally, un horloger de Moka. Et, dans l’atelier de ce dernier, ils ont saisi 19 torches Heavy Duty Stun Gun et 12 chargeurs.

Une enquête a été ouverte pour connaître la provenance de ces articles illégaux. Entre-temps, des consignes ont été données pour que toutes les unités de police mettent hors d’état de nuire tous ceux qui exposent à la vente ces équipements ou qui en possèdent. Ces objets sont considérés comme des armes offensives selon la Firearms Act de 2006.

À l’aéroport de Plaisance, des bombes lacrymogènes et des Tasers sont régulièrement saisis sur de touristes venant à Maurice en vacances. Ceux-ci  ne savent pas que ces objets sont interdits ici. Mais il  s’agir aussi des gens revenant de pays d’Asie.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x