Pas de ticket pour Bunwaree: «A blessing in disguise», dit-il

Avec le soutien de
Vasant Bunwaree se dit déterminé à aider le parti travailliste malgré le fait qu’il n’ait pas obtenu de ticket pour les prochaines élections.

Vasant Bunwaree se dit déterminé à aider le parti travailliste malgré le fait qu’il n’ait pas obtenu de ticket pour les prochaines élections.

Il n’avait pas souhaité réagir à chaud après avoir appris qu’il ne serait pas candidat aux prochaines élections. Ce n’est qu’hier, mardi 11 novembre, lors d’un atelier de travail sur la petite enfance à Bell-Village, que Vasant Bunwaree a commenté la décision de son leader de ne pas lui accorder de ticket. Il s’agit, selon le ministre de l’Education, d’un «blessing in disguise». 
 
Toutefois, une chose est sûre: les prochains moves du député sortant Vasant Bunwaree seront déterminants pour les blocs en lice. Et pas plus tard que ce mercredi, Vasant Bunwaree se rendra à Plaine-Magnien pour s’expliquer auprès de ses agents et de ses mandants du Constituency Labour Party (CLP) du n° 12.
 
Interrogé par l’express hier soir sur son fameux «zot pou tann mwa», qu’il a lancé sur la question de son avenir politique, Vasant Bunwaree explique que cette phrase n’est nullement une menace. Mais plutôt une annonce qu’il va désormais «koze». Il confie qu’il demeure un travailliste et que la question de «vire» ne se pose pas. Du moins, pour le moment.  
 
«J’ambitionne de travailler pour le pays. Je prendrai les actions qu’il faudra en tenant compte de ce qui sera bien pour le pays», lâche Vasant Bunwaree. «N’oubliez pas ce que je possède comme bagage. Je suis toujours membre du parti, et je pense qu’il a besoin de moi plus que jamais, poursuit-il. Je vais réagir en fonction de ce que je vais entendre sur le terrain. Je dois tâter le pouls de l’électorat sur cette alliance, sur le choix des candidats… Il ne faudrait pas que le pays en souffre. On a un problème quant à notre plan d’avenir», enchaîne le député sortant.
 
Le ministre de l’éducation a aussi fait part de ses inquiétudes au sujet du Ptr car, soutient-il, «il y a un malaise au sein du parti en ce moment». Raison pour laquelle il compte apporter son soutien pour «corriger» ce malaise. Il a ajouté que pour ce faire, «il faut discuter et mettre sur table tous les nuages à l’horizon, surtout si ceux-ci ont la possibilité de gâter l’avenir du pays.» 
 
> Le ministre sortant Vasant Bunwaree se dit prêt à apporter son soutien total au parti travailliste.
 
De plus, le ministre de l’Éducation sortant, qui n’a pas toujours été favorable à la coalition entérinée par Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, ne veut cependant pas commenter le sondage publié par l’express dans son édition de lundi. Les chiffres révèlent que 54,2 % des sondés approuvent l’alliance rouge-mauve, contre 55,5% pour l’alliance Lepep.
 
«Li pe montre seki pe dir», glisse-t-il, avant de souligner que «mo pa tro happy ek sondaz ki fer par telefonn. Mo prefer get body language». La réalité du terrain, soutient-il, est différente de ce qui se dit par combinés interposés. Interrogé sur son pronostic pour les élections, Vasant Bunwaree répond qu’il le dira «en temps et lieu». 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires