Bérenger à Roche-Bois: «Il y a un cafouillage au n° 3»

Avec le soutien de
 Paul Bérenger au congrès de l’alliance de l’Unité et de la modernité à Roche-Bois, le mardi 11 novembre.

 Paul Bérenger, au congrès de l’alliance de l’Unité et de la Modernité à Roche-Bois, le mardi 11 novembre.

La liste des candidats, la IIe République, l’éducation, la croissance… Ce sont là quelques-uns des sujets abordés par ceux qui ont pris la parole lors du congrès de l’alliance PTr-MMM à Roche-Bois, ce mardi 11 novembre.

«Au n° 3, il y a un cafouillage mais Navin Ramgoolam et moi, nous allons aplanir les difficultés», a déclaré Paul Bérenger, sans donner plus de détails. Il fait, semble-t-il, référence au choix des candidats dans cette circonscription.

Dans la foulée, le leader des Mauves a soutenu qu’en ce qui concerne l’alliance Lepep, «les candidats changent tout le temps. Leurs trois candidats pour le n° 3 sont des anciens du MMM ou du PTr»

Paul Bérenger s’en est, par ailleurs, pris à sir Anerood Jugnauth (SAJ) suite aux propos tenus par ce dernier sur la IIe République. «Il ne faut pas en avoir peur car cela constitue un pas en avant», soutient-il. Navin Ramgoolam a, lui aussi, critiqué l’ancien président de la République, indiquant que ce dernier «finit sa carrière dans la honte».

Lors de son discours, le Premier ministre a également indiqué qu’il vise un taux un croissance entre 5,5% et 6%. Et, dit-il, il faut miser sur l’éducation et donner la possibilité à tous les enfants de réussir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires