Mieux vaut tenir sa langue

Avec le soutien de

Des membres de l’alliance rouge-mauve estiment, à voix basse, qu’à chaque fois que Paul Bérenger ouvre sa bouche, ce sont des votes de militants qu’il est en train de perdre. Nul au sein du MMM n’a cependant le courage de lui conseiller de changer de ton. Même chose du côté de l’écurie rouge où le leader Navin Ramgoolam s’adonne à la même ritournelle : il ne cesse de parler de son papa, un thème qui accroche chez les retraités, mais pas forcément chez ceux nés après 1975.

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires