À Tranquebar: Bérenger annonce une liste de candidats «kanon»

Avec le soutien de
Osman Mohamed (à g.) sera candidat au n°2 et Abdallah Goolamallee (à dr.) sera parachuté ailleurs. © Nasurudin Keramuth

Osman Mohamed (à g.) sera candidat au n°2 et Abdallah Goolamallee (à dr.) sera parachuté ailleurs. © Nasurudin Keramuth

Cette annonce en a surpris plus d’un. Navin Ramgoolam et Paul Bérenger présenteront leurs 60 candidats aujourd’hui, samedi 8 novembre. Ils l’ont annoncé lors du congrès de l’alliance de l’Unité et de la Modernité, hier, à Tranquebar. Au cours de leurs discours respectifs, les deux leaders ont fait état des derniers développements qui ont eu lieu sur la scène politique, soit la publication des Writs of Election.

Navin Ramgoolam a ensuite présenté Osman Mohamed comme candidat au n°2. Ce dernier a démissionné de la commission Maurice île durable pour être candidat aux prochaines législatives.

Le Premier ministre (PM) sortant a également déclaré qu’un vétéran rouge sera aligné dans cette circonscription. Il a ensuite confié qu’Abdallah Goolamallee, qui était pressenti pour être candidat au n°2, sera recasé ailleurs.

Navin Ramgoolam a aussi eu quelques mots pour ceux qui n’ont pas eu de ticket, car sacrifiés dans le cadre de l’alliance rouge-mauve. «Ou bizin pans ou parti. Ou bizin pans bann valer du parti», a-t-il soutenu.

Paul Bérenger, qui intervenait plus tôt, a annoncé la présentation d’une liste de candidats «kanon». «Lerla lekours large. Apre nou dernie kongre-meeting demin (NdlR : ce samedi), lindi nou manz avek bann meeting kare kare», a lancé le leader des mauves.

Il n’a pas manqué de  critiquer les «rumeurs» véhiculées par l’alliance Lepep sur Facebook jeudi soir. Celles-ci faisaient état d’une cassure entre rouges et mauves. «Zot pe fer per. Zot pe fann rimer pou ki ena lager ant nou. Ou trouv lager la ?» a demandé Paul Bérenger.

Le leader du MMM a critiqué sir Anerood Jugnauth concernant sa déclaration en rapport avec les élections. «Zot latet pe fi ni, pe fer krwar ki nou pa pou donn eleksion. Nou inn atann la ministre indienne ale avan tir Writs of Election », s’est-il insurgé. Paul Bérenger a rappelé que gagner les élections n’est pas sa seule préoccupation, mais qu’il remettrait l’économie sur les rails et créerait de la richesse.

Navin Ramgoolam a également balayé d’un revers de la main ces rumeurs. Selon lui, l’amitié entre Paul Bérenger et lui est restée intacte. «L’histoire de Maurice et celle du Parti travailliste sont liées. Paul Bérenger mem panndir ou ki le MMM finn nepour poursuivre la lutte du Parti travailliste», a renchéri le PM sortant.

Puis, le leader du PTr n’a pas manqué de critiquer les promesses de l’alliance Lepep. Il affirme que la pension de vieillesse à Rs 5 000 est un projet irréalisable qui coûterait plus de Rs 4 milliards. «Bien sûr, quand vous n’êtes pas au pouvoir, toutes les promesses sont possibles», a affirmé Navin Ramgoolam devant des partisans en liesse.

L’absence du Deputy Prime Minister et Deputy Leader du PTr, Rashid Beebeejaun, n’est pas passée inaperçue.

Insert video :

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires