Xavier-Luc Duval: «Une adhésion massive des partisans du MMM au PMSD et au MSM»

Avec le soutien de
Xavier-Luc Duval lors d'un congrès de l'alliance Lepep à Curepipe, ce mercredi 5 novembre :  «Mo compran deception amertum indigestion MMM.»

Xavier-Luc Duval lors d'un congrès de l'alliance Lepep à Curepipe, ce mercredi 5 novembre: «Mo konpran desepsion, lamertim, indizesion MMM.»

«MMM  pe perdi so mam a enn vites vertigineuz.» Lors d’un congrès de l’alliance Lepep à Curepipe, ce mercredi 5 novembre, le leader du PMSD a principalement axé ses critiques sur la «déception» de plusieurs membres du MMM. Xavier-Luc Duval soutient même qu’en ce moment, il y a une «adhésion massive des partisans du MMM au PMSD et au MSM». Selon lui, les partisans de ce parti ne peuvent «aval otan koulev»

Critiquant l’alliance entre le MMM et le PTr, Xavier-Luc Duval a soutenu que «zot pe ofer nou enn mons a deux tet». Evoquant ce même sujet, sir Anerood Jugnauth (SAJ) a, lui, soutenu que le projet de IIe République comme le proposent les leaders de ces deux partis «sera une catastrophe pour le pays»

Il est d’avis que le système anglais est ce qu’il y a de mieux et soutient qu’il faut d’abord un référendum. Car «le modèle que proposent Ramgoolam et Bérenger engendrera de l’instabilité dans le pays».

SAJ a aussi à nouveau exhorté les Mauriciens à «voter bloc» et à ne pas prendre en considération «les petits partis qui ont poussé comme des champignons». Critiquant Navin Ramgoolam, il s’est demandé pourquoi ce dernier fait de nouvelles promesses maintenant, alors «qu’il est au pouvoir depuis neuf ans».

Parmi les autres orateurs durant ce congrès : Anil Gayan, Malini Sewocksingh, Adrien Duval ou encore Stéphane Toussaint. Anil Gayan s’est notamment interrogé sur la raison pour laquelle Navin Ramgoolam retarde l’annonce de la date des élections et pour «combien de temps encore».

S’attaquant à Paul Bérenger, Anil Gayan a soutenu que ce dernier est devenu «pli gran tret sa pei la. Il doit rendre l’argent qu’il a obtenu en tant que leader de l’opposition».

Stéphane Toussaint a pour sa part axé son discours sur les 12 mesures proposées par l’alliance Lepep. «Mais lot cote enn mezir pa pe capav anonse, a-t-il critiqué en parlant de l’alliance de l’unité et de la modernité. A la place, zot pe gorer, zot dir zot pou reguet pension ek permi a point.»

Candidate dans cette circonscription, Malini Sewocksingh s’est attardée sur ses réalisations à Curepipe en tant que conseillère durant ces deux dernières années. Parmi ses projets qu’elle souhaite désormais concrétiser : l’aménagement d’une piscine à Curepipe, l’installation de CCTV dans la ville lumière mais aussi des mesures afin de rendre les femmes plus autonomes. 

Prenant la parole, Adrien Duval a, lui, demandé aux Curepipiens de voter avec leur intelligence. «C’est avec une grande fierté que je vois les accomplissements de mon leader Xavier-Luc Duval à Quatre-Bornes. Curepipe aussi doit connaître ce genre de développement», a-t-il soutenu.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires