Accident à Uppervale: Pravesh Ramful «mort en héros»

Avec le soutien de
Pravesh Ramful, un barman de 25 ans, a trouvé la mort en évitant un piéton sur la route Upper Vale.

Pravesh Ramful, un barman de 25 ans, a trouvé la mort en voulant éviter un piéton sur la route d'Upper Vale.

Tous ses proches le considèrent comme un héros qui est parti trop tôt. Pravesh Ramful, 25 ans, est décédé aux petites heures du matin, ce dimanche, dans un accident de moto. Il avait quitté son domicile vers 18 heures la veille. Une fois son service fini ce jour-là, ce barman, qui exerce dans un restaurant du littoral nord depuis trois ans, aurait emprunté la route d'Upper Vale pour rentrer chez lui, à Grand-Gaube.
 
Or, selon nos recoupements d’informations, il aurait évité un piéton qui traversait la route avant de terminer sa course contre un mur. Le piéton est légèrement blessé. Pravesh Ramful, lui, n’a pas survécu. L’autopsie, pratiquée par le Chief Principal Medico-Legal Officer, a conclu à un décès dû à de multiples blessures crâniennes.
 
Son épouse, Joëlle Ramful, âgée de 26 ans, affirme que son époux faisait de son mieux pour que sa famille ne manque de rien. Cela fait environ trois ans, après une idylle longue de six ans, que Pravesh Ramful a décidé de s’unir à l’élue de son cœur, Joëlle. De cette union, est née une petite fille. «Nou tifi ena zis de zan, li reprezant so lavi. Li pou bizin so papa.»
 
Sa vie, raconte sa femme, ne tournait qu’autour de sa famille. Son temps libre, poursuit-elle, il le passait soit avec sa famille soit devant la télé, étant un passionné de films d’action.
 
«Mo pa krwar se ki finn arive. Ver 5 h 30 dimans, monn gagn enn lapel. Enn misie inn pran telefonn Pravesh, inn apel mwa pou fer mwa kone ki linn fer aksidan.» Le bon Samaritain aurait demandé à la jeune femme de se rendre à l’hôpital du Nord. En route, Joëlle Ramful était loin de se douter de l’ampleur de l’accident. «Mo ti krwar enn ti aksidan.» Ce n’est qu’en arrivant sur les lieux qu’elle a constaté que son mari avait rendu l’âme.
 
«Dan wikenn, li pena ler fix ki li fini. Sa mem ki mo pann trakase», lance la jeune femme. Les funérailles du jeune homme ont eu lieu, hier, chez ses parents à Dagotière.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires