Sexycam: rémunérées pour attirer des hommes via une webcam...

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Un site Web proposé aux jeunes filles et qui consiste à attirer des hommes à travers une webcam fait fureur sur le net.

(Photo d’illustration) Un site Web proposant aux adolescentes d'attirer des hommes à travers une webcam fait fureur actuellement sur le Net. 

Il faut avoir plus de 18 ans, être sexy et savoir flirter afin d’attirer des hommes à travers une webcam. Doit-on parler l’anglais ? Non, c’est facultatif. Ce concept, proposé par un site Web aux jeunes filles, fait le tour de la Toile. Le lien a maintes fois été partagé sur Facebook. Plusieurs adolescentes auraient mordu à l’hameçon. Ce qui les attire ? Les 25 à 30 dollars américains – environ Rs 750 – qu’elles peuvent se faire en une heure. Selon la Cybercrime Unit, il s’agit d’une arnaque et elle leur conseille de se méfier.

Dans les collèges, ce lien intéresse beaucoup des adolescentes. «Paran pa pou la pandan vakans. Kapav fer sa pou gayn enn ti kas»,  laisse échapper une élève en Lower V1 qui n’est visiblement pas majeure. «Je me sens en confiance car, de toute façon, c’est un site étranger qui ne sera visionné que par des étrangers. Alors il n’y a pas de risque.»

Aucun danger ? Nasseerudin Bulladin, officier à la Cybercrime Unit, n’est pas de cet avis. «Ils proposent de payer les filles par Moneybrooker et à traversWestern Union, ce qui est le modus operandi traditionnel des arnaqueurs.» Aucune plainte n’a, pour l’heure, été déposée en ce qui concerne ce site Web.

L’officier explique que l’arnaque se produit lors de l’exercice de «trial», durant lequel une vidéo de la participante est enregistrée. «Cette image est utilisée pour ensuite les faire chanter.»

Ce que dit la loi : ce type de site Web est illégal à Maurice. Selon la Cybercrime Unit, il tombe sous l'article  «dealing with obscene materials». Raison pour laquelle cette unité enclenchera les procédures pour qu’il soit enlevé au plus vite. Pour l’heure, il n’est pas à écarter que des Africains y seraient mêlés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires