À Barkly: les candidats de l’alliance Lepep malmenés par des habitants mécontents

Avec le soutien de
Des habitants de Résidence Barkly ont exprimé leur frustration hier, lundi 27 octobre.

Des habitants de Résidence Barkly ont exprimé leur frustration, le lundi 27 octobre.

«Zis kan eleksion ki trouv zot. Pran dimounn pou…» C’est ce qu’a lancé un habitant de Résidence Barkly, visiblement sous l’influence de l’alcool, à des candidats de l’alliance Lepep hier soir, lundi 27 octobre. L’accueil réservé aux candidats de l’alliance MSM-PMSD-ML dans cette région a été moins chaleureux que celui reçu depuis le début de la campagne électorale.

Hier soir, alors qu’Anil Gayan du ML et Guito Lepoigneur du PMSD sillonnaient les rues à Résidence Barkly, un habitant mécontent a lancé des injures à la délégation. Celle-ci était menée par l’ancien maire Daniel Emilien et les travailleurs sociaux Georgy Tossé et BelindaFidèle.

Pointant du doigt un des lampadaires devant sa maison, un habitant lâche: «Depi komie letan sa lalimier-la brile. Pa trouv personn». À une de ses voisines, qui serrait la main des deux candidats, il lance: «Kan pena manzer kot ou personn pa pou donn zot». La raison de ce mécontentement: la présence de l’ancien maire Daniel Emilien. Selon des informations glanées sur place, les habitants de Résidence Barkly lui reprochent le manque de développement dans le quartier. «Li pann fer nanien pou nou», martèle un habitant furieux. Guito Lepoigneur essaie tant bien que mal de les calmer, tandis que son colistier préfère, lui, poursuivre sa route.

La délégation s’arrête plus loin chez quatre familles qui habitent sous le même toit. Ces derniers ne mâchent pas leurs mots. «Trouv zot zis pou eleksion. Servi nou apre ale. Me nou kontan ki zot inn donn nou enn ankourazman», explique une femme. En effet, Anil Gayan leur a expliqué qu’une des priorités de la campagne de l’alliance Lepep est «lakaz ek terin pou ti dimounn. Konstriksion 2 000 lakaz sak lane». Une militante, elle, confie que «sakenn vot pou li». Elle aussi reproche aux élus de disparaître après les élections. «Pa trouv zot figir».

Même si dans certains quartiers l’accueil était plein de reproches, dans d’autres les habitants ont été un peu plus chaleureux envers les candidats. «Mwa mo kontan mo pansion vinn Rs 5 000», lance une personne âgée. Deux rues plus loin, Anil Gayan déclare à une retraitée: «Ou anvi gagn Rs 5 000 pansion ou bizin vot nou». Un autre habitant, lui, confie que «nou pa kapav less zot tombe». Les candidats de l’alliance Lepep prévoient leur première réunion ce soir à 19 heures à Résidence Barkly.

 
Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires