Le pandit Sungkur: «La famille Ravived soutient la coalition PTr-MMM»

Avec le soutien de
Le pandit Suryadeo Sungkur, président du Dharmic Parishad, aux côtés de Navin Ramgoolam lors d’une cérémonie pour marquer la fête de Divali hier, dimanche 26 octobre.

Le pandit Suryadeo Sungkur, président du Dharmic Parishad, aux côtés de Navin Ramgoolam, lors d’une cérémonie pour marquer la fête de Divali hier, dimanche 26 octobre.

C est le pandit Suryadeo Sungkur, président du Dharmic Parishad, qui a volé la vedette au Premier ministre et à Paul Bérenger hier, dimanche 26 octobre. C’était lors  d’une cérémonie pour marquer la fête de Divali et l’édition 2014 du Swami Dayanand Nirvan Divas. Dans un discours résolument politique, parsemé des enseignements du swami Dayanand, il a tenu à préciser que la«famille Ravived apporte tout son soutien à la coalition PTr-MMM».

Dans la foulée, il a expliqué que, dans l’optique de la pensée hindoue, il n’y a aucune contradiction si une organisation socioculturelle s’intéresse ouvertement à la politique. Il a notamment tenu à préciser la posture des Ravived par rapport à l’alliance de l’Unité et de la  Modernité. «Je me suis rendu à la demeure de Monsieur Paul Bérenger pour la première fois avec mes deux autres collègues qui ont brigué les dernières élections au niveau du Dharmic Parishad. Si ti ena kamera, ti a bon si zot inn pran sa foto la. Aster zot dir fami Ravived divise ! Non. Me linite, li la», a-t-il martelé. D’ajouter : «Nou de lider, zot la. Kouma zot tou zot enan zot plas, enn dan so memwar, enn dan so leker, mo konn Ravived so plas, li grave.»

Le pandit Sungkur a comparé la nouvelle architecture politique qui s’est dessinée à la conclusion de l’accord PTr-MMM à un yaj, une cérémonie religieuse. «Avek zot, mo pe deman lespri sakre, leker prop, al met trwa ahootis dan hawan kund. Pa met andeor. Pa dir mo met isi, enn lot mo met laba, sa mo fami sa, mo met enn ahooti laba. Pa met sa lespri malprop la. Kan fer enn yaj, fer li avek enn lespri sakre. Sa mem mo pe demande.»

> Le pandit Sungkur évoquant le prochain vote pour les élections.

Une «consigne» reprise par Navin Ramgoolam dans son discours. «Pena pir pwazon ki koupe transe, enn vot par si de vot par la», a-t-il affirmé. Du reste, il a soutenu l’argument du pandit Sungkur concernant la relation entre les organisations socioculturelles et la politique. Pour lui, celles-ci jouent un rôle majeur dans la prévention de bagarres intercommunautaristes. D’où, a-t-il souligné, le fait qu’il leur tend une oreille attentive.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires