Financement: Rezistans ek Alternativ lance un appel aux dons

Avec le soutien de
(Photo d'archives) Un plan en trois temps a été détaillé, le samedi 25 octobre, par Rezistans ek Alternativ pour le financement de sa campagne électorale.

(Photo d'archives) Un plan en trois temps a été détaillé, le samedi 25 octobre, par Rezistans ek Alternativ pour le financement de sa campagne électorale.

C’est sur la générosité publique que compte Rezistans ek Alternativ pour financer sa campagne électorale. Un plan en trois temps détaillé hier, samedi 25 octobre, par Stephan Gua, membre du mouvement.

Il s’agit d’abord de la vente de coupons de Rs 50 par les membres de Rezistans ek Alternativ. Ensuite, un compte portant le numéro MU17MCBL094 4000443079897000MUR a été ouvert à la MCB. Précision de taille: «Tout financement venant d’entreprise privée sera refusé.» Car pour Rezistans ek Alternativ, les entreprises privées ne sont pas des entités démocratiques. Ce mouvement milite pour que le financement politique par les entreprises privées soit rendu illégal. Justement, la troisième source de financement sera les dons d’«entités démocratiques qui partagent nos valeurs, tels les syndicats et associations enregistrées».

Rezistans ek Alternativ s’engage à rendre public le nom de toute personne ou entité qui contribuera plus de Rs 25 000 à sa campagne électorale. «Nous nous engageons à rendre public le montant total récolté ainsi que les dépenses liées à la campagne. Nous défions les partis traditionnels d’en faire de même.»

Le mouvement en appelle aussi aux partis traditionnels pour respecter la limite des dépenses à Rs 150 000 par candidat, comme stipulé par The Representation of The People Act 1958. «Nous demandons que les relevés de compte des candidats de tous les partis politiques soient affichés sur les sites de leurs partis respectifs

À l’approche des élections générales, Rezistans ek Alternativ tient un congrès national des jeunes, aujourd’hui, au Café théâtre, à Rose-Hill.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires