Sithanen: «Nous allons créer 12 000 à 13 000 emplois par an pour les jeunes»

Avec le soutien de
Rama Sithanen a été officiellement présenté au n°13 lors du premier congrès PTr-MMM hier, vendredi 25 octobre.

Rama Sithanen a été officiellement présenté au n°13 lors du premier congrès PTr-MMM hier, vendredi 25 octobre.  

«Je suis très fier de nos trois candidats. Enfin, nous n’avons pas encore officialisé nos trois candidats. On s’est dit que tant que nous n’aurons pas nos 60 candidats, nous n’allons rien offi cialiser. Me mo lalang inn fourse enn koutSans le vouloir, Paul Bérenger a, semble-t-il, levé le voile sur les candidats au n° 13. C’était hier à Bois Chéri lors d’un congrès au cours duquel Rama Sithanen a été officiellement présenté.

Ainsi, tout porte à croire que ce sont Rama Sithanen, Zouberr Joomaye et Pradeep Peetumbar qui brigueront les suffrages au n° 13. Prenant la parole à son tour, Rama Sithanen a annoncé avoir pour ambition de créer 60 000 à 65 000 emplois pendant les cinq prochaines années. «Nous allons créer12 000 à 13 000 emplois par an», a indiqué celui qui est pressenti pour être le futur ministre des Finances. Pour ce faire, il compte notamment miser sur les formations professionnelles et l’entrepreneuriat. «La jeunesse est un atout», a déclaré l’économiste. Pour s’assurer de la victoire au n° 13, Rama Sithanen a promis de «labourer le terrain jour et nuit jusqu’à ce que l’on obtienne un 3-0».

Rama Sithanen annonçant son ambition pour l’économie.

Paul Bérenger a, lui, concentré ses tirs sur Vishnu Lutchmeenaraidoo, présenté comme challenger de Rama Sithanen en tant que ministre des Finances. «Lutchmeenaraidoo est complètement dépassé. À une époque, il enchaînait les conférences de presse pour dire que la fin du monde était proche», a ajouté le leader des mauves.

Paul Bérenger s’attaquant à Vishnu Lutchmeenaraidoo, challenger de Rama Sithanen.

S’étendant sur la jeunesse, Paul Bérenger a souligné que «si nous sommes là, c’est par engagement envers les jeunes. Il faut que les jeunes s’intéressent à la politique. C’est la politique qui décide de leur sort». C’est pour cette raison, dit-il, que l’alliance de l’unité et de la  modernité a décidé de leur accorder le droit de vote à l’âge de 16 ans pour les élections municipales. Et de faire ressortir que «kan moman la vini, vot blok. Na pa bliye pou ena tou kalite campagn, tou kalite koze».

Navin Ramgoolam s’est, pour sa part, attaqué à l’ambition de l’alliance Lepep d’augmenter la pension de vieillesse. «Où vont-ils obtenir cet argent ? Vont-ils diminuer le budget pour la santé et l’éducation ? Ou est-ce qu’ils vont augmenter la TVA ? Sorti 15 %, vinn 20 %», s’est interrogé le Premier ministre sortant. Selon lui, si l’alliance Lepep considère la deuxième option, la population sera très «affectée» par cette décision. «Zot pou met tax lor pwason, laviann, diri ek la farinn», a indiqué Navin Ramgoolam. Et de souligner qu’il est «facile de promettre le ciel et la terre quand on sait qu’on ne sera pas dans le gouvernement».

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires