Mario Bienvenu: «Je pars avec l’envie de faire bouger les choses»

Avec le soutien de
Mario Bienvenu a remercié son ancien leader, Eric Guimbeau, pour la confiance qu’il lui a accordée, sans oublier de dire merci à son nouveau patron : Navin Ramgoolam

Mario Bienvenu a remercié son ancien leader, Eric Guimbeau, pour la confiance qu’il lui a accordée, sans oublier de dire merci à son nouveau patron : Navin Ramgoolam

Mario Bienvenu n’est plus le maire de Curepipe. Il a soumis sa démission ce vendredi 24 octobre, lors d’une réunion du conseil municipal. Le maire sortant s’est dit «très satisfait de ces deux années» passées à la tête de la ville, et a remercié «Eric Guimbeau et Navin Ramgoolam pour la confiance qu’ils m’ont accordée». «Je ne regrette rien, et je pars avec l’envie de faire bouger les choses», a-t-il précisé.

Expliquant avoir fait de son mieux pour le bien des Curepipiens, le nouveau membre du PTr s’est félicité des «débats très constructifs» avec les conseillers de l’opposition. Il a également rendu hommage aux conseillers de la ville.

Son ancien leader, Eric Guimbeau, qui était aussi présent à la réunion, n’a pas paru amer face à la défection de son poulain. «Mario a fait un choix, il faut le respecter», a déclaré le patron du MMSD tout en lui souhaitant «bonne chance».

D’après lui, le maire sortant a réalisé «un bon travail» et a fait «ce qu’il a pu». Cependant, il ne répondra pas à l’appel de Mario Bienvenu, qui l’a poussé à rejoindre les rangs du PTr tout comme lui. Le MMSD, a-t-il assuré, «ira seul aux élections». D’après ses dires, le parti devrait présenter un candidat par circonscription, voire plus si «la mayonnaise monte». 

Conséquence directe de la démission du maire, ce vendredi, trois conseillères venant des rangs du PMSD se sont également retirées de l'exécutif et des comités sur lesquels elles siégeaient. Il s’agit de Nathalie Gopee, Dominique Chaton et Malini Sewocksingh. Celles-ci ont expliqué qu’elles ont voulu démissioner au moment où leur parti s’était retiré du gouvernement, mais Xavier-Luc Duval leur avait demandé de rester «dans l’intérêt de Curepipe». Maintenant que le maire a démissionné, elles affirment ne plus avoir cette obligation. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires