Pétards et feux d’artifice : la vente baisse et les prix flambent

Avec le soutien de
Les importations de pétards et de feux d’artifice ont accusé une baisse cette année à cause de la taxe de 30 %. Cela va inévitablement avoir un effet sur le portefeuille des consommateurs. © DEVIND JHUNDOO

Les importations de pétards et de feux d’artifice ont accusé une baisse cette année à cause de la taxe de 30 %. Cela va inévitablement avoir un effet sur le portefeuille des consommateurs. © DEVIND JHUNDOO

Les chiffres de Statistics Mauritius sont sans appel. Les importations de pétards et de feux d’artifice ont accusé une baisse cette année.Alors que l’an dernier, 632 085 kilos de feux d’artifice ont été importés pour le coût de Rs 40 190 148 en 2013, pour les six premiers mois de cette année, 48 000 kilos ont été importés pour une valeur de Rs 5 192 764. Cette tendance à la baisse serait due à la taxe douanière de 30 % qui est entrée en vigueur avec l’adoption du Budget 2013.

Jean-Luc Manneback, directeur général d’Impact Production, affirme que la nouvelle taxe «nous plombe». «Il y avait zéro taxe jusqu’à l’année dernière. Ils ont imposé 30 % lors du Budget 2013. De ce fait, cette année, les prix des pétards vont augmenter automatiquement», explique-t-il.

Qui dit flambée des prix, dit baisse des ventes. Notre interlocuteur affirme qu’il y aura certainement un impact sur les achats des particuliers. Mais pour le moment, cette taxe ne l’affecte pas directement. «Je travaille avec mes stocks de l’année dernière. L’année prochaine, je vais devoir augmenter les prix», fait ressortir le spécialiste de spectacles de feux d’artifice dans les établissements hôteliers, entre autres.

Gérard Lam, directeur général d’Intermart, à Ebène, prévoit d’acheter moins de pétards et de feux d’artifice par rapport aux années précédentes. «Je vais quand même en acheter pour la même valeur», précise-t-il.

Du côté des importateurs, aucun changement n’est envisagé en terme de commande. «Ce sera le même volume que lors des années précédentes même si le droit de douane a augmenté», déclare Alain Fok Chak, Marketing Manager de Cheong & Son Distribution, un des plus gros importateurs.

A l’approche des élections, des bruits de pétards se font entendre à chaque coin de rue. La demande va-t-elle augmenter ? Y aura-t-il de nouvelles commandes ? Alain Fok Chan explique que non. Il précise que les pétards sont disponibles sur les rayons des magasins tout le long de l’année car les gens s’en approvisionnent pour divers événements, notamment un mariage, des anniversaires. D’ailleurs, il confie que les commandes sont passées bien en avance car il faut tenir compte de la période de fabrication du plus important fournisseur, la Chine, qui se situe en été.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x