Elections: les Verts Fraternels comptent proposer 30 candidates

Avec le soutien de
Les Verts Fraternels ont annoncé lors d’un point de presse ce vendredi 24 octobre qu’ils ne feront pas d’alliance avec le PAL.

Les Verts Fraternels ont annoncé, lors d’un point de presse ce vendredi 24 octobre, qu’ils ne feront pas d’alliance avec le PAL.  

Sylvio Michel annonce sa candidature au n°1, Grande-Rivière-Nord-Ouest – Port-Louis Ouest. Et, pour ces prochaines élections, le leader des Verts Fraternels, veut aussi donner leur chance aux femmes. Le parti alignera 30 hommes et 30 femmes comme candidats, a-t-il annoncé lors d’un point de presse, ce vendredi 24 octobre.

Petit bémol: certaines femmes «ne savent pas parler au micro», souligne aussi Sylvio Michel. Et la question a fusé du côté des journalistes: les femmes de ce parti ne seront-elles là que pour représenter la gent féminine ? Le leader des Verts fraternels a cependant vite fait de reformuler ses propos : «Je voulais juste dire que les femmes sont un peu timides. D’ailleurs les hommes aussi. Nous allons les former. Il est important de savoir qu’Arianne Navarre-Marie était des nôtres à une époque.»

La priorité : la pauvreté

Les Verts veulent aussi axer leur combat sur la pauvreté. Et pour montrer leur dévouement à cette cause, Sylvio Michel a annoncé que la misère sera leur principal cheval de bataille. Parmi les mesures proposées en ce sens : la construction de maisons pour les squatteurs à travers l’île. Cela,«gratuitement». «Nous, nous ne proposons pas d’offrir Rs 5 000 aux retraités. Nous nous attaquons à la racine du problème», a fait ressortir Sylvio Michel.

Si les Verts Fraternels disent ce qu’ils vont faire dans les grandes lignes, leur campagne électorale n’a toujours pas commencé. Et pour cause, il n’y a même pas deux semaines, les Verts Fraternels et le Parti action libéral (PAL) songeaient à faire alliance. Ils devaient organiser une conférence de presse, la semaine dernière, pour dire le nom de leur alliance.

«Le PTr et le MMM se sont inspirés de notre nom»

«Mon ami Lutchmeeparsad Ramsahok a eu la malheureuse idée d’annoncer à la presse le nom de notre parti. Et le PTr et le MMM se sont inspirés de notre nom. Nous allions nous appeler l’alliance pour l’Unité», confie Sylvio Michel. Suite à cet incident, il a voulu que l’alliance change de nom. Ce qui n’était pas du goût du leader du PAL.

«Si sur une affaire aussi banale, nous n’arrivons pas à nous entendre, qu’adviendra-t-il quand nous aurons des choses plus sérieuses à débattre?» s’est interrogé le leader des Verts Fraternels. D’autant plus qu’ils ont eu seulement cinq rencontres avec Lutmeeparsad Ramsahok. «Nous n’avons jamais rencontré les autres membres du parti.»

Les Verts Fraternels se sont aussi montrés très critiques sur le fait que les petits partis ne bénéficient pas de couverture médiatique comme les principaux blocs.  «Les grands partis ont leurs hommes dans chaque rédaction», a fait ressortir Sylvio Michel. Ce dernier soutient qu’il compte ainsi «surveiller la presse». Il dit même envisager une manifestation devant les rédactions de presse si la situation perdure.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires