L’alliance Lepep réitère sa promesse d’ouvrir une ambassade en Arabie saoudite

Avec le soutien de
Des membres de l’alliance Lepep ont animé un point de presse à Port-Louis, le mercredi 22 octobre.

Des membres de l’alliance Lepep ont animé un point de presse à Port-Louis, le mercredi 22 octobre.

«Sir Anerood Jugnauth ne s’est lui jamais vanté de ce qu’il a fait, notamment pour la communauté musulmane.» C’est ce qu’a déclaré Showkutally Soodhun lors d’une conférence de presse de l’alliance Lepep à Port-Louis, ce mercredi 22 octobre. Il a, dans la foulée, énuméré les projets que la coalition MSM-PMSD-ML compte réaliser si elle accède au pouvoir. Parmi ceux-ci, l’ouverture d’une ambassade en Arabie Saoudite. Aussi, la composition du Hadj Committee devrait être revu. Il devrait être dirigé par un maulana, selon Showkutally Soodhun.
 
Ce dernier a également longuement commenté les propos tenus par Navin Ramgoolam, le dimanche 19 octobre, à la Doha Academy. «Il s’est laissé aller à faire des commentaires indésirables et révoltants», a-t-il soutenu. «La communauté musulmane est révoltée», a-t-il ajouté, précisant que le Premier ministre n’a montré «aucun respect».
 
Il a, par ailleurs, allégué que Navin Ramgoolam s’est «servi» de Rashid Beebeejaun pour gagner les élections. Or, aujourd’hui, dit-il, le fils du vice-Premier ministre n’a même pas obtenu de ticket.
 
Autre sujet abordé lors de ce point de presse: «Navin Ramgoolam disait qu’il se méfiait des ministres MSM. Oui, il y avait une méfiance car il savait que ces ministres allaient détecter tout cas de fraude et de corruption», a lancé Showkutally Soodhun. Il devait citer des scandales tels que le hedging et Betamax. «Li ti pe vey nou car li ti kone ki nou ti pou met impe dimoun dan kaso», a-t-il indiqué. Il a affirmé que quand l’alliance Lepep accèdera au pouvoir, des enquêtes seront ouvertes sur ces scandales, car «l’argent public a été gaspillé».
 
Aurore Perraud, du PMSD, a, elle, réagi par rapport aux critiques de Navin Ramgoolam contre Xavier-Luc Duval hier soir à Curepipe. «Cela nous fait rire quand on sait que Xavier-Luc Duval a gagné le prix de meilleur ministre des Finances d’Afrique», a-t-elle indiqué.
 
Quant à Anil Gayan, du Muvman Liberater, il a soutenu qu’il y a un «rejet total de l’alliance PTr-MMM non seulement à cause des scandales mais aussi parce que les Mauriciens réalisent que cela représente une invitation à la dictature».
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires