Elections: tous les coups sont permis pour un ticket

Avec le soutien de
Inauguration d’un terrain de football, à Pointe-des-Lascars, par le ministre sortant Anil Bachoo de l’alliance PTr-MMM.

Inauguration d’un terrain de football, à Pointe-des-Lascars, par le ministre sortant Anil Bachoo de l’alliance PTr-MMM. 

Du côté de l’Alliance de l’unité et de la modernité, les tickets de huit circonscriptions n’ont pas encore été confirmés. En face, chez l’alliance Lepep, Xavier-Luc Duval a déclaré qu’il y a encore des «blanks» à compléter avant que la liste des candidats ne soit bouclée. Pourtant, nombreux sont-ils à faire campagne sans même savoir s’ils auront un ticket ou non. Et toutes les méthodes sont bonnes pour s’attirer les bonnes grâces des leaders et des sympathisants.

Dans la circonscription n° 6, les aspirants candidats sont nombreux dans les deux camps. Au Parti travailliste (PTr), le néophyte Vikash Teeluckdharry arpente les villages depuis pratiquement le début de l’année. Cet avocat ne manque pas une occasion de sponsoriser des activités, qu’il s’agisse de déjeuners ou de tournois de football.

«Un ministre travailliste lui a dit qu’il aura un ticket», déclare un activiste rouge. Mais à Grand-Baie-Poudre-d’Or, deux ministres, Mookhesswur Choonee et Lormus Bundhoo,souhaitent aussi avoir leur place, tandis que Nivedita Nathoo et Avinash Teeluck  ne cessent de marquer leur présence dans la région.

Du côté de l’alliance Lepep, Sudesh Rughoobur est aussi très présent sur le terrain. Il fait du porte-à-porte à Petit- Raffray et à Goodlands dans l’espoir d’obtenir un ticket.

À l’autre bout de l’île, dans la circonscription n° 12, un autre avocat très proche du PTr, Ritesh Ramphul, ne cache pas son ambition d’être candidat et ce, depuis septembre. Outre le porte-à-porte, il est présent à pratiquement toutes les activités sociales de la circonscription. Remplacera-t-il le ministre sortant Vasant Bunwaree ? Celui-ci se bat aussi pour un ticket. Il organise en solo des réunions pour vanter les développements qu’a connus la circonscription ces dernières années, avec «benediksion Navin Ramgoolam».

Les activistes font pression

Ah Fat Lan Hing Choy, le trésorier du PTr, occupe la circonscription n° 1 depuis des années. Ces dernières semaines, il a multiplié les rencontres avec les habitants. «Il n’hésite pas à venir en aide à ceux qui ont des difficultés», affirme-t-on.

Quant à la circonscription n° 11, le bruit court que le ministre travailliste sortant, Sutyadeo Moutia, a peu de chances de se retrouver sur la liste des candidats. Pourtant, il ne cesse de faire du porte-à-porte aux côtés d’Arvin Boolell qui, lui, est assuré d’être de la partie. Quant au mauve Dave Kissoondoyal, ses partisans feraient pression pour qu’il obtienne un ticket. Ils auraient menacé de démissionner des instances du Mouvement militant mauricien (MMM) ou de ne pas participer à la campagne.

En effet, quand les candidats potentiels préfèrent se taire pour ne pas embarrasser leurs leaders, ce sont les activistes qui n’hésitent pas à prendre les choses en main. Au n° 3 par exemple, certains font pression pour qu’Anil Seeruttun soit le candidat du MMM. Il en est de même au n° 14 pour Josique Radegonde-Haines et au n° 12 pour Tony Apollon.

La notoriété de quelques personnes a également un poids dans la balance. L’ancien commissaire de police Raj Dayal a joué de sa proximité avec les associations socioculturelles pour convaincre Anerood Jugnauth qu’il est le challenger idéal d’Anil Bachoo dans la circonscription n° 9. Il a d’ailleurs été confirmé comme le candidat de l’alliance Lepep à côté de Pradeep Roopun.

D’autres jouent la carte de l’approche directe, comme Shavanand Ramkaun, potentiel candidat du Mouvement socialiste mauricien, au n° 5. Comme il est peu présent sur le terrain, il aurait simplement rencontré les dirigeants de son parti pour les convaincre qu’il a l’étoffe d’un bon candidat.

Enfin, les leaders de l’alliance PTr-MMM sont devant un véritable casse-tête. Steven Obeegadoo aurait fait comprendre qu’il préférerait avoir Michael Sik Yuen à Curepipe- Midlands alors qu’un regroupement d’associations culturelles a envoyé une lettre à Navin Ramgoolam et à Paul Bérenger pour réclamer que Kee Chong Li Kwong Wing soit de la course.

Il faudra donc s’attendre à différentes manoeuvres des candidats potentiels. Cela ne semble pas déranger le Premier ministre sortant qui, lors de sa conférence de presse mercredi, a déclaré qu’il fallait laisser courir ceux qui sont pressés…

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

 
D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires