Montagne-Blanche-GRSE: des partisans en colère font fuir les candidats PTr-MMM

Avec le soutien de
Jim Seetaram, Rajesh Jeetah et Cader Sayed-Hossen sont les trois ministres sortants de la circonscription n° 10.

Jim Seetaram, Rajesh Jeetah et Cader Sayed-Hossen sont les trois ministres sortants de la circonscription n° 10. 

Serait-ce la mayonnaise entre partisans du PTr et du MMM qui ne prend pas, ou les activistes rouges qui en veulent trop aux trois ministres du n° 10 ? Ce sont en tout cas les deux raisons avancées pour expliquer une curieuse décision des chefs de file de la circonscription : la première prise de contact entre les deux camps s’est faite à St-Pierre, au n° 8 !

C’est à la coopérative du village, le vendredi 3 octobre, qu’Ajay Gunness, pressenti pour un ticket mauve, Cader Sayed-Hossen et Jim Seetaram, ministres travaillistes sortants également élus au n° 10, entourés de leurs plus proches collaborateurs, se sont réunis. Rajesh Jeetah, troisième ministre de la circonscription, n’était pas au pays. C’est Vinod Gujudhur, un diehard rouge de longue date du n° 8, qui a mis la salle  à leur disposition à la demande de ses camarades.

Ministres impopulaires

La raison de cette délocalisation ? La crainte de causer du grabuge à cause d’activistes mécontents. «Ils l’ont surtout fait dans le but d’éviter des problèmes avec les agents, a expliqué à l’express une source bien informée du n° 10. Ces deux partis travaillent depuis longtemps chacun de son côté. Ce n’est pas évident.»

L’autre raison serait l’extrême impopularité des trois ministres sortants de la circonscription. «Tout le monde en parle. À tel point qu’on commence à penser que les candidats seront de nouveaux visages», ajoute notre source.

Malgré certaines réalisations, notamment la création du campus universitaire à Montagne-Blanche, on reproche aux trois ministres de n’avoir pas été à la hauteur. «Après la circonscription du PM, nous sommes les seuls à avoir trois ministres. Pourtant, le développement ne suit pas», argue un autre partisan rouge, approché par l’express.

Cette impopularité commence à faire craindre une contre-performance aux élections chez certains travaillistes. Ce qui explique une ultime tentative de séduire Vikram Hurdoyal, président du conseil de district de Flacq. Un ticket travailliste lui aurait été offert. Mais il aurait également été approché par le MSM… Qu’importe le camp qu’il choisira, on donne le président du conseil de district gagnant d’avance dans la circonscription.

En tout cas, au MSM, on affirme qu’il a déjà choisi la bannière orange…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires