TEC: Bakhshi en sursis

Avec le soutien de
Le contrat d’Ashok Kumar Bakhshi, directeur de la TEC, a expiré le lundi 13 octobre. Depuis, il est sur un contrat d’un mois renouvelable automatiquement.

Le contrat d’Ashok Kumar Bakhshi, directeur de la TEC, a expiré le lundi 13 octobre. Depuis, il est sur un contrat d’un mois renouvelable automatiquement. 

Les jours d’Ashok Kumar Bakhshi, le directeur de la Tertiary Education Commission (TEC) depuis un an, sont déjà comptés. Son contrat a expiré le lundi 13 octobre et depuis hier, mardi 14 octobre, il est sur un contrat d’un mois renouvelable automatiquement. La raison? Le conseil d’administration n’est pas satisfait de sa performance, mais faute d’un remplaçant adéquat pour assurer la direction de l’organisme, il conserve son poste malgré tout.

C’est le 16 septembre que le conseil d’administration s’est réuni pour décider du sort du directeur de la TEC. La décision de lui proposer un contrat d’un mois renouvelable automatiquement a été acceptée par Ashok Kumar Bakhshi. Selon nos recoupements, c’est son management qui était «moyennement apprécié» et c’est sans doute cela qui mènera à son départ. On estime en haut lieu qu’il aurait pu mieux faire dans sa gestion de certains dossiers.

Si son contrat n’avait pas été renouvelé, la commission se serait cependant retrouvée sans remplaçant fiable pour «continuer à mettre de l’ordre à l’intérieur de la TEC», affirme une source digne de foi. Toutes les démarches en vue du recrutement d’un Deputy Executive Director ont été complétées dans cette optique, mais la dissolution du Parlement est venue à un moment peu opportun.

Dès que cet adjoint sera en poste, les démarches devraient débuter pour trouver le remplaçant d’Ashok Kumar Bakhshi, sauf si le prochain gouvernement décide finalement de le conserver à son poste.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires