Cehl Meeah: «Nous verrons bientôt une alliance entre le MSM et le PTr»

Avec le soutien de
Le FSM a animé un point de presse ce lundi 13 octobre.

Le FSM a animé un point de presse, lundi 13 octobre.

«Il n’y aura pas de 60-0 !» Car l’alliance PTr-MMM a «fait le partage du pouvoir en laissant le petit peuple et les minorités sur la touche. Et le fait que la population ne s’est pas rendue en masse, à Quatre-Bornes, constitue une motion de blâme». C’est ce qu’a soutenu le leader du FSM, Cehl Meeah, lors d’un point de presse, ce lundi 13 octobre. Il en a profité pour dévoiler le nouveau slogan du FSM : «Enn meyer partaz pou enn electorat trahi.»
 
Selon lui, l’alliance entre le PTr et le MMM ne devrait pas durer longtemps. D’autant qu’elle est «contre nature» et est porteuse «d’instabilité». Il va même plus loin en indiquant que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger seraient en train de «se piéger» mutuellement.
 
En fait, pour Cehl Meeah, un accord entre le PTr et le MSM devrait bientôt voir le jour. Seuls ces deux partis réunis parviendront à «réussir», estime-t-il. Car, ajoute-t-il, l’alliance formée par sir Anerood Jugnauth, Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ne représente pas une «alternative valable».
 
Il a, par ailleurs, invité tous les petits partis à se joindre au FSM. «Nous sommes ouverts à toutes les options.» En attendant, le parti peaufine sa liste de candidats et annonce Mustapha Mohammed, aussi connu comme Gandhi, au n°3. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires