Bérenger: «Nous respecterons nos adversaires malgré leurs bassesses»

Avec le soutien de
SAJ devrait se faire battre de nouveau à plate couture au n°7 par Prakash Meenoa, a prévu Paul Bérenger.

SAJ devrait se faire battre de nouveau à plate couture au n°7 par Prakash Meenoa, a prévu Paul Bérenger. 

SAJ est un «bezer» et un «dominer». Pravind Jugnauth et Xavier-Luc Duval ont reçu un «certificat d’incompétence» en tant que ministres des Finances. Le combat de l’alliance Lepep ne se résume qu’à «rod Best Losers». Paul Bérenger a promis de respecter ses«adversaires malgré leurs bassesses », lors du meeting du bloc PTr-MMM à Quatre-Bornes, ce dimanche 12 octobre, mais il ne s’est pas privé d’attaquer personnellement certains d’entre eux.

Le leader du MMM a promis qu’un gouvernement rouge et mauve ferait de Maurice «un pays phare» et un modèle «d’unité dans la diversité et de démocratie dans le respect de l’environnement et la justice sociale». Le pays sera également «un modèle de combat contre la fraude et la corruption» sous le règne du PTr et du MMM, soutient-il.

Dans ses attaques, Paul Bérenger a plus particulièrement ciblé SAJ, qu’il accuse d’avoir «menacé, insulté et humilié toutes les communautés les unes après les autres, dans et hors du Parlement». Selon lui, le leader de l’alliance Lepep a également «saboté deux comités sur la réforme électorale et le financement des partis politiques». Ainsi, le patron des Mauves a confié avoir demandé à Prakash Meenoa, qui avait battu SAJ en 1995 au n°7, de réitérer son exploit et «d’améliorer son score».

Le chef mauve en a profité pour prévenir ses partisans : il devront, dit-il, s’attendre à des «manigances et des bassesses» de la part de leurs adversaires lors de la campagne.

Fait assez inhabituel, Paul Bérenger a fait les éloges de «Chacha Ramgoolam» durant son discours. Il a notamment déclaré que le PTr et le MMM continueront de plus belle le combat pour récupérer les Chagos et Tromelin, et ce «en mémoire de Chacha». « Chacha Ramgoolam finn donn nou lindepandans en 1968 ! Me lindepandans zame pa pou conplet sans Chagos ek Tromelin. Nou pou amenn sa la lit la an loner Chacha», a-t-il déclaré.

Autre nouveauté : la promesse d’introduire le droit de vote à 16 ans pour les élections municipales et de district. D’après Bérenger, il faut «continuer sur la lancée de Chacha Ramgoolam», qui avait introduit le droit de vote à 16 ans. Selon lui, les jeunes sont plus évolués de nos jours, grâce notamment à Internet, et ils sont prêts à participer plus activement à la vie politique.

Paul Bérenger, qui est sûr et certain qu’il y aura 60-0, a également affirmé que le dossier le plus difficile auquel aura à faire face le gouvernement PTr-MMM est celui de l’économie, face à un contexte mondial difficile. «Donn nou letan pou redres lekonomi», a-t-il lancé, promettant que l’alliance dispose d’une «top team». Il s’est ensuite moqué des «comiques» de l’équipe d’en face. Reprenant le mot «rasoir» lancé par un des partisans devant l’estrade, il n’a pas manqué de l'utiliser pour se moquer de Vishnu Lutchmeenaraidoo : «bizin fer tansyon ar rasoir, li kapav coupe sa ou kone ?»

Enfin, le leader du MMM a lancé un appel à plusieurs classes sociales, dont les jeunes, les syndicalistes et travailleurs des secteurs sucrier et du transport, les marchands ambulants et les commerçants, entre autres. Il leur a promis que tout sera fait pour que « justice » leur soit rendue dans le respect des droits de tout un chacun.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires