Alliance Lepep: les premiers orateurs misent sur les «scandales»

Avec le soutien de

A Vacoas, c’est Yogida Sawminaden qui a donné le coup d’envoi du meeting de l’alliance Lepep. Il a soutenu que «zordi nu pei dan pins» et a surtout critiqué le fait que Paul Bérenger qui n’arrêtait pas de critiquer Rajesh Jeetah «aster li pé asiz ar li».

Selon lui, le MMM a ainsi dévié de son objectif. Et au final, «ce qui se ressemble s’assemble», a-t-il ajouté, en faisant référence à l’alliance entre le PTr et le MMM. Il aussi évoqué l’affaire D.Y. Patil et le «scandale» de l’avastin, où des patients «ine rant lopital sorti aveg»

Alain Wong a, lui, mis l’accent sur le sport soutenant que «lalians lepep interess ek ou la santé». Car le sport rassemble le peuple. Selon lui «bann adverser pena lespri sportif».

Tour à tour, pendant que les orateurs prenaient la parole, les leaders notamment Xavier Duval, Pravind Jugnauth, Ivan Collendavelloo, mais aussi Vishnu Lutchmeenaraidoo faisaient pour, leur part, leur entrée sur l'estrade. Avec, en toile de fond, les chansons «soldat lalit militant» ou encore «soley apé lever».

Showkutally Soodhun s’est, lui, attardé sur le fait qu’Anil Bachoo devrait avoir l’accident de Sorèze sur sa conscience. Et selon lui, le ministre, «pou pey sa lor later mem».

«Zordi pei dans pins. Li pe al a la deriv», a soutenu pour sa part la députée du PMSD, Aurore Perraud. Elle est d’avis que longtemps les gens vivaient dans la sécurité, «lepok beni». Et que désormais «seulement un groupe de personnes bénéficie du développement du pays. Bann zouiser».

Mais, a souligné Aurore Perraud, «bann politicien lallians lepep li pros sar ou». Et de prendre pour exemple le fait que Xavier Duval a mis en place le Youth Employment Programme (YEP). Sinon, «ou zenfan ti pou dan mare noir».

Aurore Perraud a insisté sur le fait que «se avec lalians lepep qui pou kapav lutte contre la pauvreté».

 Enchaînant après Aurore Perraud, Roshi Bhadain qui a, lui, mis l’accent sur la STC, l’affaire Betamax, ou encore CT Power et l’affaire MITD. Selon lui, une dictature se prépare notamment avec la 11e République. Il a cependant interrompu son discours, le temps  d'accueillir SAJ sur l’estrade. 

«Li meme pou sanz sa pei la», a alors ajouté Showkutally Soodhun. Car «nou ena bann dirigeant qui croir dans la paix».

 > «Situation grave», indique Ashit Gunga.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires