Roshi Bhadain: «Une dictature totale avec la IIe République»

Avec le soutien de
Koomaren Chetty, Roshi Bhadain et Xavier Duval, lors d’un rassemblement à Belle-Rose hier, mercredi 8 octobre.

Koomaren Chetty, Roshi Bhadain et Xavier Duval, lors d’un rassemblement à Belle-Rose hier, mercredi 8 octobre. 

Sounouk, jouisseurs, lekip pouritir…» Lesexpressions imagées étaient au rendez-vous lors du rassemblement d’agents de l’Alliance Lepep hier soir, mercredi 8 octobre, à la salle de réception de la municipalité de Quatre-Bornes, à Belle-Rose. Devant une foule déchaînée et composée d’environ 500 personnes, pétarades et séga en bruit de fond, les candidats du parti bleu-blanc-orange ont tenu à donner la réplique à leurs adversaires de l’Alliance clé-coeur. Marquant ainsi le début officiel de leur campagne électorale au no 18.

«Ar nou non», a lancé d’emblée Gilwyn L’assiette, membre de l’aile jeune du Parti mauricien social- démocrate (PMSD). «Get lasal inn defonse. Bizin minn sak bout terin no 18 pou donn leson trwa kandida lot kote», a-t-il lancé pour donner le ton, avant de céder le micro aux principaux orateurs.

«En 2005, Navin Ramgoolam ti promet sanzman, ou trouve ki dife inn ete», a martelé d’entrée de jeu Koomaren Chetty dont la candidature au no 18 a été officiellement annoncée. L’entrepreneur, restaurateur,fondateur de Samedi Plus, mais également ancien membre de l’exécutif de la Mauritius Tamil Temples Federation a mis l’accent sur«la soufrans» des parents.«50 % des victimes de délits sexuels sont des jeunes de moins de 16 ans», a-t-il fait valoir. «Ou pa kone dan ki leta bann zanfan pe retourn lakaz ». Il s’agit là, selon ce père de trois enfants, de la conséquence «d’une mauvaise gestion » de ceux qui étaient au pouvoir jusqu’ici.

Koomaren Chetty s’est, par la suite, appesanti sur le sort des «ti-dimounn». «Leta pe depans plis ki Rs 700 ek prisonye par zour alor ki ena dimounn pe gagn Rs 200 par zour», a-t-il fait ressortir. Et d’ajouter : «Ramgoolam ek so lekip pouritir pa fi nn onor zot angazman

Il a également fait mention de la Freedom of Information Act, qui «pou vinn enn realite avec lalians Lepep». Répondant à un commentaire d’un membre de l’assistance, il a lancé: «Eta, pa koz sounouk la, ena 60 zour kanpagn pou ale la !» provoquant l’hilarité générale. «Il faut vaincre face à ces deux jouisseurs», a-t-il souligné un peu plus tard, faisant référence à Navin Ramgoolam et à Paul Bérenger.

Lui succédant au pupitre, Roshi Bhadain a axé son intervention sur la IIe République. «Cela garantirait une immunité totale au président, qui n’aurait plus de comptes à rendre à personne», a martelé l’avocat, tout en explicitant les pouvoirs qu’aurait celui-ci, une fois la Constitution amendée. «Nou pe al ver enn dikatir total», a-t-il ajouté. «Samem ase pou fer ou gagn vomi.»

«Dir moustas vini»

Roshi Bhadain a aussi ouvert le dossier de la carte d’identité nationale, estimant que «pa gagn drwa pran ou lanprint dizital. Kamera ousi pe met partou». Il a par ailleurs tenu à donner la réplique à Kavi Ramano, qui «dir ki mo pe al dir dimounn mo kamarad ar li pou gagn vot. Mo bizin vot sympati mwa ?»

Prenant la parole en dernier, sous des «vive Xavier ! Vive Adrien !», le leader du PMSD a, quant à lui, invité Paul Bérenger à venir se mesurer à lui au no 18. «Tou dimounn pe dir Bhagwan vini, be kisana ki ti pe poze isi avan ? Dir Moustas vini !»  s’est exclamé le patron des bleus. Après avoir fait l’éloge de ses colistiers, il s’en est pris à Nita Deerpalsing qui, selon lui, «pe tini ek bretel Sithanen».

«Dan Quatre-Bornes ena dimounn intelizan, pa bourik ki ena isi», a poursuiviXavier-Luc Duval. «Nita pe dir mo fer kanpagn kominal. Linn eli akoz nou an 2010 ek kouma enn viper, apre, li tourn kont mwa ?» Si «j’étais partisan du communalisme, je ne serai pas resté avec les travaillistes pendant toutes ces années. Depi 2011 Ramgoolamti pou tonbe si nou pa ti la.»

Et de balancer : «Nu kone ena exper dan poul. Assirvaden ek Bhagwan exper dan kok ek Nita exper dan micro !» Il a aussi fait allusion au casd’un agent bleu «qui s’est fait renvoyé à cause de sa présence à une de nos réunions, après que ses patrons ont vu une photo de lui dans l’express».

Xavier-Luc Duval a finalement «plaign pov kamarad Sithanen» qui «ti ale menote dan jeep ek ki finn revini». Pour le leader duPMSD, qui a exhorté tous ceux présents à «amenn enn bis dimounn sakenn» le 12octobre lors du meeting de l’Alliance Lepep, à Vacoas, il ne fait pas de doute que «nou pe al ver enn 3-0 dan Quatre-Bornes».

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires