Lormus Bundhoo: «Je suis vraiment triste pour SAJ…»

Avec le soutien de
A Beau-Bassin ce mercredi 8 octobre, Lormus Bundhoo s’est dit attristé par le fait que SAJ doive «encore assister à des conférences de presse à son âge».

A Beau-Bassin ce mercredi 8 octobre, Lormus Bundhoo s’est dit attristé par le fait que SAJ doive «encore assister à des conférences de presse à son âge».

«Mo vraimen sagrin pu sir Anerood Jugnauth», a affirmé Lormus Bundhoo, ce mercredi 8 octobre. Invité à commenter la situation politique actuelle à l’issue d’une fonction à Beau-Bassin, le ministre de la Santé devait exprimer sa tristesse à l’égard de l’ancien Président de la République qui, «à cet âge, doit encore être candidat aux élections générales et assister à des conférences de presse régulièrement, avec son fils à ses côtés». La raison, selon Lormus Bundhoo : «Sir Anerood Jugnauth sait que son fils Pravind est faible».

D’ailleurs, enchaîne-t-il, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam ont respectivement négocié une alliance avec SAJ, et non avec Pravind Jugnauth. «Même Xavier-Luc Duval et Ivan Collendavelloo ont été négocier l’alliance Lepep avec SAJ, et non le fils Jugnauth», ajoute Lormus Bundhoo.

En d’autres mots, dit-il, «il y a l’unanimité au sein du PTr, MMM, PMSD, Muvmen Liberater, voire le MSM, que le leader le plus faible, qui n’arrive pas à décoller est Pravind Jugnauth».  

>Bundhoo : “Anerood Jugnauth candida zis pou so garcon.”

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires