Sithanen: «Priorité à ceux qui sont dans l’extrême pauvreté»

Avec le soutien de
L’ex-ministre des Finances, Rama Sithanen, de retour dans l’arène politique. Il se trouvait hier à la mairie de Quatre-Bornes.

L’ex-ministre des Finances, Rama Sithanen, est de retour dans l’arène politique. Il se trouvait hier à la mairie de Quatre-Bornes. 

Celui qui est présenté comme le futur ministre des Finances a été acclamé par la foule réunie à la mairie de Quatre-Bornes hier, lundi 6 octobre. C’est la «première fois en quatre ans et demi que je prends la parole dans une réunion politique», a confié Rama Sithanen. Il a expliqué que depuis trois mois, il a eu «plusieurs réunions avec le Premier ministre et mon camarade Paul Bérenger». Et a dévoilé des points saillants du programme économique de l’alliance PTr-MMM, dont la relance de la croissance à travers les investissements directs et les exportations.
 
Le fer de lance de l’équipe clé-cœur, a soutenu Rama Sithanen, demeure la justice sociale et que priorité sera accordée à ceux qui sont dans une pauvreté extrême. Pour ce faire, elle compte miser sur la formation, l’éducation et la création d’une «chambre des métiers». Les logements sociaux, de nouvelles opportunités pour la classe moyenne, le partenariat public-privé sont également des sujets ayant jalonné son discours.
 
> Rama Sithanen explicitant les priorités de l’alliance PTr-MMM en matière économique. 
 
Parmi les autres intervenants l’on compte aussi Kavi Ramano, député mauve, qui a qualifié d’ «injuste» la façon dont «la MBC a traité les partis de l’opposition», il a déclaré que «finn ariv ler pou gagn televisyon prive». Kavi Ramano a, en outre, précisé que «ceux qui croient qu’ils vivront dans une dictature s’ils choisissent de voter pour l’alliance rouge-mauve se trompent lourdement. Nous sommes pour la critique et la liberté d’expression». Il a, dans la foulée montré du doigt «certains éditorialistes et certaines radios privées» qui pratiquent une politique de deux poids, deux mesures. Selon lui, donc, «pa bizin guet facebook panike, pa bizin ekout radio panike, vag la pe leve». 
 
Nita Deerpalsing, la «pima rouz» comme la surnomment ses partisans, n’a, elle, pas manqué de s’en prendre à son «ami» Xavier Duval. «Coq coupé», s’est alors exclamé quelqu’un dans la foule forçant la députée rouge à interrompre momentanément son discours pour cause de fous rires. Elle a aussi vivement condamné la campagne «communale» menée par Xavier Duval, le «zoli garson ki konn met dan siro». Selon elle, «la li pou dir la, ki manyer coco, apre, deryer ledo, koud pwaganrd. Li guet li tousel li.» Évoquant ensuite l’affaire MedPoint, elle a déclaré : «SAJ ti appel nou leader dans Réduit pou touf zafer, oui ou non ? Si ti toufe, ki ti pou arive ? Pravind ti pou ankor dan gouvernman.»
Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires