Bérenger: la campagne des législatives démarre avec le retour de Ramgoolam

Avec le soutien de
Paul Bérenger entouré des membres de son parti lors d’un point de presse, le samedi 4 octobre.

Paul Bérenger entouré des membres de son parti lors d’un point de presse, le samedi 4 octobre. 

L’alliance Parti travailliste (PTr)-Mouvement militant mauricien (MMM) attend avec impatience le retour du Premier ministre au pays pour se lancer plein pot dans la campagne électorale. En peu de mots, Paul Bérenger a expliqué, lors d’une conférence de presse, le samedi 4 octobre, que la dissolution du Parlement, dont la rentrée est prévue mardi, n’est plus qu’une question d’heures.
 
«En attendant le retour de Navin Ramgoolam et le démarrage de la campagne dans quelques heures, au lieu de quelques jours, j’ai réuni la presse...» a indiqué, samedi, le leader du MMM à la municipalité de Port-Louis. Pressé de questions pour savoir s’il annonçait la dissolution, Paul Bérenger s’est laissé aller à faire de l’esprit. «Si zot pa atann a sa, mo pou surpri», a-t-il laissé échapper, indiquant, qu’après tout, c’est la prérogative du Premier ministre de faire une telle annonce.
 
Le leader du MMM a aussi déclaré que si les députés mauves n’ont pas déposé de questions pour la rentrée parlementaire, c’est parce qu’il y a une raison précise. «Si jamais il y a dissolution, il faudra s’attendre à des développements aujourd’hui, demain ou mardi», a-t-il répondu lors de la séance de questions-réponses.
 
Ce sont, en effet, uniquement les députés du MSM et du PMSD qui ont fait parvenir leurs questions pour la séance parlementaire du mardi 7 octobre. L’ordre du jour a été rendu officiel par le secrétariat de l’Assemblée nationale, le vendredi 3 octobre. Cette séance, si elle a lieu, devrait comporter 35 questions.
 

Développements imminents

 
Avec le retour de Navin Ramgoolam, a annoncé par ailleurs Paul Bérenger, les discussions sur le choix des candidats vont s’accélérer. Il a cependant tenu à apporter des précisions: Arianne Navarre-Marie a eu le choix entre le poste de speaker de l’Assemblée nationale et la possibilité d’être candidate, ce qui lui ouvre la porte d’un éventuel ministère. «Je respecte son choix. Elle quitte la circonscription no 1 pour être au no 4. C’est Françoise Labelle qui sera présentée comme speaker  de l’Assemblée nationale.»
 
Le leader des Mauves a aussi ajouté qu’il comprend les «militants» qui souhaitent que Tony Apollon et Premchand Seeruttun soient candidats dans la circonscription Mahébourg–Plaine-Magnien et Pamplemousses–Triolet. Aux côtés de Madan Dulloo.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires