Il y a 27 ans: l’exécution du dernier condamné à mort, Alexandre

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Le débat autour de la peine de mort est revenu sur le devant de la scène cette année. Après une série de crimes odieux à travers le pays, le dernier en date étant l’assassinat de Mantee Murchoyea dont le corps a été découpé en morceaux et jeté dans le bassin Cahin à Petite-Rivière, le Premier ministre est monté au créneau.

Dans une déclaration à la presse le 20 mars 2014, Navin Ramgoolam avait promis de présenter un projet de loi pour la réintroduction de la peine capitale. Selon lui, cela pourrait réduire les crimes prémédités. C’est l’occasion de se pencher sur l’histoire d’Essan Nanyeck, la dernière personne à avoir été exécutée à Maurice il y a 27 ans, avant que l’ancien Premier ministre sir Anerood Jugnauth n’abolisse la peine capitale.

Essan Nanyeck, dit Alexandre, alors âgé de 33 ans, était accusé d’avoir assassiné avec préméditation un dénommé Rashid Atchia. Les faits remontent au 23 juillet 1983. Essan Nanyeck avait asséné un coup de poignard, droit au coeur, à Rashid Atchia.

Il avait été traduit aux Assises le 20 juillet 1987 et avait clamé son innocence. Le procès était présidé par sir Victor Glover, alors Senior Puisne Judge. L’accusation était représentée par Me Asraf Caunhye, Senior State Counsel, assisté par Me Rehana Mungly, alors State Counsel, aujourd’hui juges. La défense de l’accusé était assurée par Me Guy d’Arifat. L’affaire avait duré trois jours.

Le 22 juillet de la même année, à une majorité de huit contre un, le jury avait reconnu Essan Nanyeck coupable d’avoir assassiné Rashid Atchia. Le Senior Puisne Judge avait prononcé la peine capitale contre Essan Nanyeck. Ce dernier a été exécuté en octobre 1987.

AGRESSION MORTELLE

Cette affaire avait pour toile de fond une histoire de vengeance. Un témoin oculaire, Abedeen Jaynool Golamally, un marchand opérant au marché central, avait raconté en détail l’agression mortelle. Le 23 juillet 1983, «j’opérais près du marché de viande quand j’ai remarqué la présence de l’accusé. C’était vers 12h45», a affirmé le marchand.

Plus tard, il avait aperçu Rashid Atchia, connu comme Gro Atchia, qui venait de la section viande du marché. Abedeen Jaynool Golamally raconte ensuite avoir entendu Gro Atchia dire à Essan Nanyeck: «To finn fer dominer avek mo frer.» Ce à quoi Essan Nanyeck a rétorqué: «To pa pou kapav fer nanye. Mo ena gouvernman dans mo lame.» Les deux hommes ont commencé à discuter.

Puis, Essan Nanyeck a sorti un poignard qui se trouvait à l’intérieur de sa chemise et a donné un violent coup à Rashid Atchia. Il l’a atteint directement au coeur. Essan Nanyeck a continué à asséner plusieurs coups sur tout le corps de sa victime, qui s’écroula dans une mare de sang. Puis il a pris la fuite en laissant Atchia sur place. 

Essan Nanyeck a été arrêté plus tard et traduit devant la justice. Avant d’entrer dans l’histoire du pays, pour les mauvaises raisons.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires