Assemblée régionale de Rodrigues: le budget voté avec amendement

Avec le soutien de
Les membres de la minorité lors de la lecture du discours budgétaire, le vendredi 26 septembre.

Les membres de la minorité lors de la lecture du discours budgétaire, le vendredi 26 septembre.

Ambiance tendue à l’Assemblée régionale de Rodrigues, où a lieu, depuis le lundi 29 septembre, les débats sur le Budget pour l'année 2015. Celui-ci a été voté avec amendement dans la soirée d'hier, mercredi 1er octobre. La prochaine séance a été fixée au 16 décembre à 10 heures.

Pour rappel, les réactions se sont enchaînées après le Budget Speech du Chef commissaire, Serge Clair, le vendredi 26 septembre. Jean Christian Agathe, qui siège en indépendant, a notamment soulevé, lundi, un Point of Order. Selon lui, le document du Budget Speech aurait dû être tabled à l’Assemblée régionale avant le discours du Chef commissaire. «It’s a wrong practice», estime-t-il. Mais le Chairperson, Soopramanien Sooprayen, a indiqué que ce n’était pas indispensable.

Le lendemain, à la reprise des travaux, Johnson Roussety, leader du Front patriotique rodriguais, a également soulevé un Point of Order : le Order Paper du jour n’aurait pas été fait selon les règles, a-t-il affirmé, soulignant que des questions qu’il avait préalablement envoyées au Clerk de l’Assemblée n’y figuraient pas. Ce qui a occasionné de vifs échanges entre lui et Soopramanien Sooprayen. Le calme est finalement revenu après plus d’une trentaine de minutes.

Le Minority Leader Gaëtan Jabeemissar a, lui, indiqué que le Budget qui vient d’être présenté ne contient que des mesures électoralistes. Selon lui, nombre de promesses faites ne seront pas concrétisées, notamment dans le secteur de la santé, de l’environnement, de la communication ou encore de la pêche. «C’est un cadeau avec un bel emballage mais qui au final risque d’être empoisonné».

Pour lui, le gouvernement régional aurait dû présenter un plan directeur en ce qui concerne la protection de l’environnement, au lieu d’interdire l’utilisation des sacs en plastique. Gaëtan Jabeemissar a, par ailleurs, déploré que Serge Clair n’ait pas présenté de bilan pour l’année 2014. «S’il n’est pas capable de présenter un bilan, il a failli dans sa tâche. Il a pris des engagements depuis deux ans sans pouvoir réaliser les projets. Le peuple veut savoir ce que ce présent gouvernement a fait des deux précédents budgets», a-t-il lancé.

La commissaire de la jeunesse, Rose De Lima Edouard, a, elle, félicité Serge Clair, soulignant que ce budget est «révolutionnaire, sans précédent» et vise à inscrire Rodrigues dans la modernité. «Une augmentation budgétaire de Rs 511 millions comparée à l’année précédente est un signe de la capacité de négociation de ce présent gouvernement. La confiance est rétablie entre Maurice et Rodrigues sous la bonne gouvernance», a-t-elle dit. Et d’ajouter que «le Chef commissaire a fait un choix pour l’emploi à travers l’entrepreneuriat, les projets infrastructurels et la fonction publique».

Quant à Lordanna Meunier, membre siégeant en indépendant, elle estime qu’«il y a beaucoup de millions mais pas d’idées. Il n’y a aucune innovation pour la relance économique». Elle dit avoir des «réserves et beaucoup de doutes quant à la capacité du présent gouvernement à mettre en chantier les projets annoncés. C’est un budget réchauffé. Du déjà entendu».

Pour sa part, Johnson Roussety a déclaré que le discours de Serge Clair n’est pas en ligne avec le discours programme du présent gouvernement. «They have not reported on budget performance for 2014.» Il préconise un changement d’approche car, dit-il, «il y a un climat économique pessimiste dans l’île. Les gens demandent un changement».

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires