Xavier Duval: «Nous sommes en train de perdre le combat contre la pauvreté»

Avec le soutien de
L’alliance Lepep lors d’un point de presse au Labourdonnais Hotel, ce samedi 27 septembre.

L’alliance Lepep lors d’un point de presse au Labourdonnais Hotel, ce samedi 27 septembre.

La corruption, la pauvreté, la méritocratie, le chômage, les jeunes… Ce sont-là autant de sujets évoqués par le leader du PMSD, Xavier Luc Duval, qui a fait un tour d’horizon du programme électoral de l’alliance Lepep après l’intervention de sir Anerood Jugnauth un peu plus tôt.  Une alliance qui s’est concrétisée en raison des «changements graves qui sont contre l’intérêt de Maurice», a-t-il indiqué, en ajoutant que cette alliance est finalement une «convergence d’idées entre les partis politiques».

Embrayant sur le cheval de bataille de cette alliance, il a expliqué que l’unité nationale, l’égalité des chances et la lutte contre la pauvreté sont des priorités.«Les jeunes quittent le pays parce qu’ils n’ont pas confiance. Il faut une méritocratie partout dans le gouvernement, dans le secteur privé, à travers le pays.»

Sur le chapitre de la pauvreté, Xavier Duval est d’avis que«le ministère de l’Intégration sociale, qui aurait pu faire beaucoup dans cette lutte, a baissé les bras. Nous sommes en train de perdre la bataille contre la pauvreté. Il faut réformer les institutions telles que la NEF ou encore la NHDC et relancer le programme du logement social.»

L’alliance Lepep a bon espoir, relève le leader du PMSD, de trouver un consensus sur le salaire minimum. Le projet n’a pu se concrétiser à l’époque en raison de personnes qui étaient foncièrement contre car elles ne connaissaient pas le dossier.

 > Le leader du PMSD explicitant le programme de la coalition MSM-PMSD-ML lors d’un point de presse ce samedi 27 septembre.

Evoquant la lutte contre la corruption, Xavier Duval a déploré que le pays ait perdu 9 places dans le classement du dernier rapport de Transparency Mauritius. «Nous avons une lutte à recommencer et faire du pays un pays phare et intègre», a ajouté Xavier Duval.

Cette alliance entre  PMSD, MSM et ML est aussi d’accord sur le fait qu’il faut revoir le système de permis à points où encore l’aménagement des Speed Cameras à travers le pays. «Il faut rationaliser ces systèmes. Sinon conduire une voiture à Maurice deviendra traumatisant.»

Autre volet sur lequel l’alliance Lepep se propose d’intervenir : trouver une solution face au problème du CPE où des jeunes sont condamnés dès l âge de 11 ans avec cet examen.  Alors que l’éducation tertiaire, qui était pourtant un beau projet, a fini en «gâchis», détruit par des «personnes maladroites». Il faut, indique Xavier Duval, donner un nouvel espoir à des jeunes en s’attaquant au chômage. Cela, en raison d’une «mauvaise career guidance, pas suffisamment job oriented».

Xavier Duval a aussi attiré l’attention sur la nécessité d’instituer une commission d’enquête sur la drogue, l’élaboration de mesures pour aider les PME, et l’accès facilité aux services du gouvernement. «Il faut rendre l’interaction entre le gouvernement et le citoyen plus facile. Pour éviter que ce dernier n’ait à passer de longues heures  pour avoir accès à des services proposés par l’Etat, aux hôpitaux, à la NTA…»

Le leader du PMSD a terminé son discours en faisant un appel aux Mauriciens.«Nous faisons un appel aux Mauriciens déçus, qui ont perdu confiance en la politique, surtout aux indécis. Rejoignez-nous, engagez-vous pour une île Maurice avec le peuple avant tout», a conclu Xavier Duval.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires