Avec l’alliance Lepep: exit la nouvelle carte ID et les Speed Cameras «pièges», dit SAJ

Avec le soutien de
Les leaders de l’alliance Lepep ont présenté le programme électoral de cette coalition lors d’un point de presse ce samedi 27 septembre.

Les leaders de l’alliance Lepep ont présenté le programme électoral de cette coalition lors d’un point de presse ce samedi 27 septembre.

Navin Ramgoolam  «pourri» et  «jouisseur» et Paul Bérenger  «traître», affirmant que le peuple «en a assez» du régime travailliste, qui «mène le pays vers la banqueroute». Ce sont-là les propos de sir Anerood Jugnauth (SAJ) qui tenait un point de presse ce 27 septembre, à l’hôtel Labourdonnais au Caudan, pour présenter l’alliance Lepep. Une conférence de presse qui s’apparentait davantage à un meeting, mais au cours de laquelle SAJ a aussi donné les contours du programme électoral de cette coalition.

SAJ a rappelé les conditions de l’alliance du MSM avec le PMSD et le ML, sans toutefois donner plus de détails par rapport à ce qui était déjà connu, notamment au niveau du partage des postes. Et l’ancien président de la République a aussi donné quelques pistes sur le programme électoral de l’alliance, issu d’une «vision convergente» du MSM et de ses partenaires. Au menu : redressement de l’économie, durcissement du Law and Order saupoudré d’un «kass lerin mafia ladrog», sauvegarde de l’environnement et des plages publiques, mais aussi lutte sans merci contre la fraude et la corruption.

SAJ a par ailleurs sorti de sa manche quelques atouts populaires, concernant notamment la nouvelle carte d’identité et la floraison de speed cameras à travers le pays.  Selon lui, le projet de carte d’identité nationale est «inacceptable», et a promis qu’une fois au pouvoir, l’alliance Lepep «verrait ce qu’elle peut faire» à ce sujet. Il s’est également insurgé contre les nombreuses Speed Cameras installées un peu partout à travers l’île ces derniers temps, en insinuant qu’il ne s’agit que d’une manière pour le gouvernement de se faire de l’argent en «piégeant» les automobilistes.

> SAJ dénonçant la politique de Speed Cameras du gouvernement lors d’un point de presse ce samedi.

Pravind Jugnauth s’est, lui, réjoui de la «rapidité» avec laquelle l’alliance Lepep a été conclue. «La priorité a été donnée au constat de la situation économique et sociale actuelle et aux mesures prioritaires qu’il faudra prendre pour redresser les choses», a-t-il déclaré. Comme son nom l’indique, l’alliance Lepep donnera la priorité aux «préoccupations» de la population, a-t-il ajouté.

«Nous sommes déterminés dans notre mission pour mettre de l’ordre, s’est exclamé le leader du MSM. Bérenger même l’a dit depuis 2005 : Navin Ramgoolam a pourri ce pays !»

Dernier élément intéressant qui est ressorti de cette conférence de presse : le fauteuil de ministre des Finances pourrait ne  revenir à aucun des hommes qui ont occupé ce poste au sein de l’alliance Lepep. SAJ a indiqué avoir «bon espoir» que Vishnu Lutchmeenaraidoo se joigne à eux. Reste encore à déterminer les postes qu’occuperont Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo en cas de victoire aux élections.

Publicité
Publicité

L’alliance PTr-MMM scellée, l’on s’active sur le terrain. Les partis d’opposition ne sont pas en reste. L’heure est à la mobilisation : meetings, réunions nocturnes ou encore les bruits de campagne… Retrouvez toute l’actualité sur ces législatives 2014 sur lexpress.mu.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires