COI: un accord pour favoriser la recherche et l’éducation

Avec le soutien de

Michel Laurent, Président de l’IRD (à g.) et Jean Claude de l’Estrac, secrétaire général de la COI. Ils ont signé un accord de partenariat le vendredi 19 septembre. 

L’objectif : créer un «Grand observatoire de l’océan Indien». C’est dans cette optique que la Commission de l’océan Indien et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) de France  ont signé un accord de partenariat le vendredi 19 septembre. 
 
Ce partenariat scientifique et technique  avec l’IRD fait suite à la décision prise par la COI en avril 2014 de constituer une plateforme régionale «Recherche-Education» visant à renforcer la compétitivité de l’Indianocéanie. 
 
La COI  et l’IRD  collaboreront dans les domaines suivants : les climats et les grands écosystèmes marins de l’océan Indien, la santé humaine et les maladies émergentes en lien avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), les patrimoines, les ressources, la gouvernance, les bases de données et les observations.
 
«Il  y a déjà plus de 60 ans, les chercheurs de l’IRD (anciennement ORSTOM) étaient déjà très nombreux dans la région» a rappelé le Professeur Michel Laurent, président de l’IRD. 
 
Pour Jean Claude de l’Estrac,  l’ambition de la COI est «de créer un pôle régional Recherche-Education, que nous voulons pôle de créativité et d’ouverture vers le monde et qui doit jouer un rôle de locomotive pour le développement de l’Indianocéanie».
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x