Inondations au Cachemire: du rotin, du pain sec et de l’eau pour les Mauriciens

Avec le soutien de
Les crues qui ont touché le Nord de l’Inde et le Pakistan ces derniers jours ont fait au moins 480 morts.

Les crues qui ont touché le nord de l’Inde et le Pakistan, ces derniers jours, ont fait au moins 480 morts. 

Ils sont traumatisés par les récentes inondations survenues au Cachemire, où ils ont été piégés par la soudaine montée des eaux. Candasamy Narrainen et Ravin Lahootun, qui faisaient partie du groupe de 30 Mauriciens, partis à la découverte du nord de l’Inde, ont regagné l’île, jeudi après-midi. La voix voilée par l’émotion, ils racontent leur calvaire.

Quand l’eau a envahi leur hôtel, les touristes mauriciens ont dû se réfugier sur une montagne. «Il n’y a pas eu de directives claires. Un soldat s’est même servi d’un rotin pour faire reculer les gens qui voulaient tous prendre place à bord d'un hélicoptère», affirme Candasamy Narrainen.

Ravin Lahootun ajoute que les soldats n’ont guère été aimables avec le groupe de Mauriciens: «Quand on leur a fait comprendre que nous étions des Mauriciens, ils ont répondu ‘So what ? 20 000 people are waiting there. Go in the queue’.» C’est après qu’ils ont passé quatre jours sans nourriture que les soldats leur ont donné du pain sec, de l’eau et une banane pour se restaurer, soutiennent-ils.

Les deux amis précisent qu’à leur arrivée à Delhi, aucun représentant des autorités mauriciennes n’est venu s’enquérir de la situation des 27 Mauriciens du groupe. «Seuls les trois rescapés qui avaient regagné Delhi avant nous ont  reçus», confie Ravin Lahootun.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires