Alliance PTr-MMM: le début d’une nouvelle ère?

Avec le soutien de
Le bloc PTr-MMM, désormais officiellement sur les rails, entre dès ce soir de plein pied en campagne électorale.

Le bloc PTr-MMM, désormais officiellement sur les rails, entre dès ce soir de plain-pied en campagne électorale.

Renforcement de la démocratie, de l’unité nationale, de l’économie, du social, de l’environnement, et du combat contre la fraude et la corruption. Ce sont les mots utilisés par Navin Ramgoolam, ce samedi 20 septembre, pour résumer le programme gouvernemental de l’alliance PTr-MMM. 
 
Il venait tout juste de signer l’accord entérinant l’alliance entre les deux partis aux côtés de Paul Bérenger, au Hennessy Park Hotel, à Ebène. Ce geste symbolique doit démontrer la «confiance mutuelle» que s’accordent les deux partenaires, mais aussi marquer l’entrée du pays dans «la modernisation» et dans «un nouveau chapitre», s'est réjoui le Premier ministre. 
 
Les deux leaders se sont ensuite prêtés à un long jeu de questions-réponses avec la presse, dont certains représentants n’ont pas manqué de montrer du doigt des dissonances entre les adversaires d’hier et les alliés d’aujourd’hui. L’ancien leader de l’opposition, confronté aux propos des élus du MMM au Parlement contre le ministre Bachoo, s’en est pris à certains médias, plus précisément «à deux radios privées et à un journal». Il a dénoncé des prises de position «grossières» et de «l’activisme politique».

 

Mise en garde 

 
Après cet exercice, le document relatif à l’accord PTr-MMM a été distribué aux membres de la presse présents. Outre les conditions de cette entente, le document dénombre les points saillants du programme de l’alliance, mais aussi les grandes lignes de la réforme électorale et de la IIe République que comptent mettre en oeuvre les deux leaders.
 
Dès ce soir, le bloc PTr-MMM entrera de plain-pied en campagne électorale. Paul Bérenger a profité de l’occasion pour avertir les militants des deux bords : ils doivent se méfier des politiciens et des journalistes qui tenteront de  «mettre le choula» au sein de cette entente naissante. 
 
De son côté, le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth, s’est attelé à dénoncer avec véhémence cette alliance lors d’une conférence de presse qui a eu lieu au moment même où Navin Ramgoolam et Paul Bérenger signaient l’accord.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires