A Kewal Nagar: «Mo pa SAJ mwa, mo pa bizin pouvwar mwa», dit Ramgoolam

Avec le soutien de

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, hier soir, jeudi 18 septembre, à Kewal Nagar.

Navin Ramgoolam a lancé des piques à l’intention de l’opposition, hier, jeudi 18 septembre. C’était lors de son discours à l’occasion des célébrations du 114e anniversaire de la naissance de sir Seewoosagur Ramgoolam, à Kewal Nagar. Parlant du Mouvement socialiste militant, il a évoqué l’argent mal gagné que ce parti de l’opposition utiliserait pour financer les élections. «Mo pa SAJ mwa, mo pa bizin pouvwar moi. Mo bizin satisfe ki mo kontinie defann lintere bann dimoun ki vot PTr», a-t-il lancé.

> Déclaration de Navin Ramgoolam hier, jeudi 18 septembre.

Tout en poursuivant la biographie du père de la nation, il a expliqué qu’en 1976, le PTr cherchait à faire alliance avec des petits partis tels le Parti mauricien social-démocrate qui ne recueillent, selon lui, qu’un pourcent des voix, mais qui recherchent 25 tickets pour les élections.

Ensuite, il a lâché : «Monn poz lamin lor samadhi la. Rod lamerdman ou pou kone.» Cest sur un ton mi-humoristique, mi-sérieux, qu'il a prononcé cette phrase, Navin Ramgoolam, en faisant référence aux prières dites au samadhi de SSR, le matin, au jardin botanique de Pamplemousses. «San so benediksyon, pa kapav fer narien. Mwa mo pe reisi. Mo dir bann kamarad minis, kan nou al lor samadhi gramatin la… ki mo fer zot krwar ? Pandit la pe fer la prier. Mo ale, mo poz lamin lor samadhi la. Rod lamerdman ou pou kone».

Le Premier ministre, désormais en alliance avec le Mouvement militant mauricien (MMM), n’a pas manqué de rappeler que c’est lui qui, en 1976, avait suggéré à son père que le Parti travailliste (PTr) devait faire une alliance avec le MMM. En effet, pour lui, il était naturel que deux partis socialistes fassent alliance. Sir Seewoosagur aurait alors ouvert les négociations avec ce jeune parti, mais cela n’aurait pas abouti parce que sir Anerood Jugnauth, qu’il a présenté comme un assoiffé du pouvoir, aurait rejeté l'idée même de cette alliance, alors que Paul Bérenger était,lui, d’accord sur le principe.

Si le nouvel allié mauve n'était pas présent à Kewal Nagar, en revanche tous les ministres y étaient et ont assisté au programme culturel.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires