SAJ: «Ena bann dimoun ki pena lespri pou rezone»

Avec le soutien de
Sir Anerood Jugnauth a fustigé certains ministres hier soir lors d’un congrès à Fond-du-Sac. © Krishna Pather

Sir Anerood Jugnauth a fustigé certains ministres, hier soir, lors d’un congrès à Fond-du-Sac. © Krishna Pather

«Je serai sans pitié contre les ministres corrompus une fois que je serai au pouvoir. Pou ena mem lenket kont Berenger e si etabli bann zafer kont li, mo pou san pitie.» C’est ce qu’a lancé sir Anerood Jugnauth, hier soir. C’était lors d’un congrès nocturne du MSM à Fond-du-Sac (No 6) qui s’est vite transformé en meeting vu le grand nombre de personnes présentes. L’ancien président de la République a également déploré le fait que certains électeurs croient toujours en la politique de Ramgoolam et de Bérenger. «Mo sagrin pou dir li sa bann dimounn la pena lamour prop ek lespri pou rezone.»
 
Sir Anerood Jugnauth a rappelé que lorsqu’il a conclu une alliance avec le MMM et a permis à Paul Bérenger de devenir Premier ministre, le PTr l’avait qualifié de «betchoa» (vendeur). «Me azordi ki PTr ek Ramgoolam pe fer ?» s'est-il demandé sous les applaudissements de la foule.
 
Le gaspillage et l’incompétence de certains ministres ont également été critiqués. «Ou trouve ki Jeetah pe fer, et Ramgoolam pe toler li. Sa kalite minis la lontan ti pou fini gaygn coud pie ar mwa.» Dans le même souffle, il a fait une sortie en règle contre les conseillers du Premier ministre, les traitant de «parasit ki pe bwar ou disan».
 
L’ancien président de la République s’est demandé pourquoi ses adversaires qualifient uniquement la famille Jugnauth de dynastie. «Ou kone Sir Satcam finn mor, me ena so garsson ek so neve ki dans Parlemen. Lot kote ena Duval ek so couzin, ena fami Mohamed, ena Cassam Uteem ek so garsson. Kifer zot tret selma fami Jugnauth de dynasti dan politik ?»
 
 
 > Déclarations de SAJ lors du congrès du MSM, à Fond-du-Sac hier, mercredi 17 septembre.
 
Le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth, a, pour sa part, qualifié Paul Bérenger de «gounga» (muet) sur les nombreux scandales qui secouent le pays. «En tant que leader de l’opposition, j’assumerai mes responsabilités», a-t-il soutenu.
 
Ce congrès, qui a été présidé par le député Ashit Gungah, a vu la participation d’un ancien député du PTr de cette circonscription, en l’occurrence Anand Rucktooa.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires