Ligue des champions - Juventus: Tevez vainc le syndrome scandinave

Avec le soutien de

La Juventus est péniblement venue à bout d'un modeste adversaire suédois, Malmö FF (2-0), grâce aux premiers buts de Carlos Tevez en Ligue des champions depuis cinq ans et demi, mardi pour la 1re journée.
 
Enfin! Depuis 1988 jours l'"Apache" argentin n'avait pas marqué en C1. A l'heure de jeu, il a mis fin à cet incroyable jeûne en libérant une "Vieille Dame" qui jusqu'alors s'usait les dents sur un chewing-gum scandinave, dont elle gardait de mauvais souvenirs des saisons passées.
 
Tevez a doublé la mise à la dernière minute sur un coup franc direct, pour un score rendant justice à la supériorité de la Juve.
 
Il n'avait plus marqué dans cette compétition, qu'il a remportée avec Manchester United en 2008, depuis le 7 avril 2009, lors d'un ManU-FC Porto (2-2). Plus de cinq ans à sec en coupes d'Europe, Tevez avait mis fin au tabou d'un but à Benfica la saison dernière, mais en Europa League.
 
Heureusement qu'il était là! Victime d'une possession de balle stérile, la Juve n'avait auparavant apporté que deux fois le danger devant le but suédois, mais les deux fois Stephan Lichtsteiner avait manqué son centre (44, 51).
 

- Mauvais souvenirs danois

 
L'inquiétude montait dans le Juventus Stadium, qui voyait les siens gâcher encore des points contre une équipe du Nord, un an après le FC Copenhague, champions danois ayant arraché chez eux un nul à Juve.
 
La saison dernière ces deux points avaient cruellement manqué à la Juve, éliminée au premier tour.
 
Les "Bianconeri" avaient juré qu'on ne les y reprendrait plus, mais ont longtemps buté sur Malmö. Les passes d'Andrea Pirlo et les coups de piston d'Arturo Vidal, blessés, ont beaucoup manqué.
 
Patron du jeu, Paul Pogba n'était pas dans un grand jour. En attaque, Fernando Llorente est resté bien discret, puis a manqué une double occasion face au gardien (83). Après deux démonstrations de force en Championnat d'Italie, la Juve a une fois encore pu mesurer qu'en Ligue des champions le niveau et l'engagement étaient bien supérieurs.
 
Les Turinois se sont même fait une frayeur, Gianluigi Buffon devant sortir au pied devant Magnus Eriksson (18). Mais dans l'ensemble la défense n'a pas beaucoup souffert face aux Suédois très repliés.
 
Le prochain match risque d'élever encore le niveau d'exigence, la Juve se rend à Madrid contre l'Atletico, finaliste l'an dernier et forcément très remonté après sa défaite au Pirée contre l'Olympiakos (3-2).
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires