Les nouveaux partis manifestent contre la situation politique actuelle

Avec le soutien de

Plusieurs jeunes partis politiques ont joint leurs forces lors d’une manifestation, à Port-Louis, ce mardi 16 septembre. © Ejilen Ramasawmy

«Il y aura une crise constitutionnelle avec l’avènement de la IIe République. En fait, il y a toute une confusion autour de la question.» Munsoo Kurrimbaccus, secrétaire général du Parti Justice sociale, est dépité par la situation politique actuelle. Tout comme les sympathisants de ce nouveau parti et de plusieurs autres, qui ont joint leurs voix durant une manifestation à Port-Louis, ce mardi 16 septembre, pour dénoncer le récent remue-ménage politique. La marche a aussi vu la participation de The Liberals, Union Populaire, et du Ralliement Citoyen pour la Patrie, entre autres.
 
Les manifestants s’en sont principalement pris à la IIe République, si chère aux leaders de l’alliance PTr-MMM. «Les ministres répondront-ils au Premier ministre ou au Président ? Des deux, qui aura plus de pouvoirs ? Tant de questions restent sans réponse», affirme Munsoo Kurrimbaccus.
 
D’après lui, l’alliance PTr-MMM est «un arrangement entre deux personnes pour le pouvoir. Le leader de l’opposition d’alors a fermé les yeux sur tous les scandales. Et maintenant, il dit qu’il faut regarder l’avenir». Le secrétaire général affirme également que «le seul souci» de Paul Bérenger est «d’atteindre le pouvoir à tout prix».
 
Le parti déplore également le fait qu’«il n’y a pas d’alternance crédible» sur le plan politique. «Il faut donner la chance aux nouveaux partis», propose Munsoo Kurrimbaccus. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires