Nouvelle rencontre Collendavelloo-MSM, le PMSD se fait attendre

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo et Xavier Duval lors d'une rencontre au domicile de Pravind Jugnauth jeudi 11 septembre.

Ivan Collendavelloo et Xavier Duval lors d'une rencontre au domicile de Pravind Jugnauth jeudi 11 septembre.

Pravind jugnauth se montre peu loquace sur les discussions en cours entre le Mouvement socialiste militant (MSM), le Muvman Liberater et les Bleus. Par contre, dans les milieux du MSM, on craint qu’une alliance avec le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) et le Muvman Liberater ne soit trop à l’avantage des Bleus. Surtout en ce qui concerne les sièges de Best Loser. «Avec notre soutien, le PMSD pourrait se retrouver avec plus de sièges de Best Loser que nous», a affirmé un membre du comité central du parti, hier, dimanche 15 septembre.
 
Néanmoins, quoi qu'il en soit, une rencontre est prévue entre le leader du Muvman Liberater Ivan Collendavelloo et des dirigeants du MSM cet après-midi, à La Caverne, alors que ce n’est que ce matin que le PMSD décidera s’il va y participer ou non.
 
«Nous avons déjà programmé une réunion à Triolet cet après-midi et il sera difficile pour nous de décommander, fait ressortir Mahmad Kodabacus, le secrétaire général du PMSD. J’ai parlé à Ivan qui m’a informé de la tenue de la réunion de cet après-midi.»
 
Mahmad Kodabacus a, toutefois, ajouté que le ralliement de ces trois partis de l’opposition, à savoir le MSM, le PMSD et le Muvman Liberater, se fera et qu’il croit savoir que la répartition des tickets sera de 35 pour le MSM et 25 pour les deux autres partis. Il a ajouté que les discussions ne devront pas porter uniquement sur la répartition des tickets, mais également sur un programme et aussi sur des postes constitutionnels à pourvoir.
 
Ivan Collendavelloo  estime, de son côté, qu’il y a une volonté de la part des deux autres leaders notamment sir Anerood Jugnauth et Xavier-Luc Duval pour  la constitution d'une alliance de l’opposition.
 
Tout cela n’apaise pas les craintes de certains au MSM. Si l’alliance de l’opposition se concrétise, «Xavier-Luc Duval pourrait être le prochain leader de l’opposition», souligne un membre du comité central du MSM.
 
Pour l’heure, après la démission de Paul Bérenger aujourd’hui comme leader de l’opposition, le prochain titulaire devrait normalement être Pravind Jugnauth. C’est d’ailleurs le souhait de Mahmad Khodabaccus.
 
Toutefois, il s’agit des prérogatives du président de la République. Interrogé hier, Paul Bérenger, qui sera un simple parlementaire aujourd’hui, n’a pas voulu faire de commentaire à ce sujet. «Mon ena konfians avek président la République li kone ki li poufer li.»
 
En tout cas, une chose est sûre, si le Parlement ne sera pas dissous ou prorogé d’ici le 6 octobre, le président aura à nommer un leader de l’opposition. Une séance de l’Assemblée nationale est effectivement prévue le 7 octobre.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires