Moscou retire la plupart de ses troupes de l'est de l'Ukraine

Avec le soutien de

Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré mercredi que la Russie avait rapatrié sur son territoire la majeure partie des troupes qu'elle avait déployées dans l'est de l'Ukraine, laissant espérer la possibilité d'un processus de paix. La Russie nie être intervenue en Ukraine aux côtés des séparatistes, ou même soutenir ces derniers, ce qui n'a pas empêché le président Vladimir Poutine de négocier l'accord de cessez-le-feu entré en vigueur vendredi.

"D'après les dernières informations que j'ai reçues de nos services de renseignement, 70% des troupes russes ont franchi la frontière dans l'autre sens", a dit Petro Porochenko lors d'une réunion du gouvernement.

Lors de cette intervention, le chef de l'Etat a précisé qu'une feuille de route dont le contenu a été accepté la semaine dernière par l'Ukraine et par les séparatistes pro-russes préserve le concept de souveraineté et d'unité dans les frontières du pays.

Un texte de loi accordant un statut spécial à certaines zones occupées par les rebelles dans les régions de Donetsk et de Louhansk sera soumis au Parlement la semaine prochaine, a toutefois déclaré le chef d'Etat, en excluant toutefois le "fédéralisme" souhaité par Moscou.

"Le protocole (signé à Minsk vendredi dernier) prévoit la restauration et la préservation de la souveraineté ukrainienne sur l'ensemble du territoire du Donbass comprenant les zones contrôlées par les combattants", a dit Petro Porochenko.

"Il n'est pas question de fédéralisme ni de sécession", a-t-il insisté.

Le chef de l'Etat a par ailleurs déclaré à ses ministres que le cessez-le-feu signé la semaine dernière par les deux parties dans l'est du pays était difficile à faire respecter en raison des "provocations" des rebelles.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires