Xavier-Luc Duval: «Ne croyez pas que Ramgoolam va planter des fleurs à Réduit»

Avec le soutien de
Xavier-Luc Duval pense qu’une alliance PTr-MMM au pouvoir amènera «beaucoup d’instabilité» dans le pays.

Xavier-Luc Duval pense qu’une alliance PTr-MMM au pouvoir amènera «beaucoup d’instabilité» dans le pays.

«Nous aurons constamment une cohabitation.» Xavier-Luc Duval ne cache pas son pessimisme à la perspective d’une victoire de l’alliance PTr-MMM aux prochaines élections. Lors d’une conférence de presse, ce mercredi 10 septembre, le leader du PMSD a confié son inquiétude «pour mon pays et les libertés fondamentales» si un tel scénario venait à se réaliser.
 
Allant plus loin, Xavier-Luc Duval affirme que Navin Ramgoolam est en train de piéger Paul Bérenger. «Navin Ramgoolam est un marathonien, pas un sprinter, comme il le dit lui-même. Il va faire traîner les discussions jusqu’au dernier moment avant de berner Paul Bérenger», prévoit-il. «Ne croyez pas que Navin Ramgoolam va planter des fleurs à Réduit, il est beaucoup trop jaloux de ses prérogatives de Premier ministre», a-t-il ajouté.
 
D’après lui, cette alliance ne sera qu’une «bataille constante» pour le pouvoir, comme cela a été le cas «depuis huit mois». «Il suffit de regarder ce qui s’est passé entre 1995 et 1997 : les coups bas, les fracas…» L’ancien ministre des Finances estime d’ailleurs que les «deux personnalités très autoritaires» à la tête de cette alliance finiront par s’entre-déchirer.
 

«Les jeux ne sont pas faits.»

 
Au sujet des changements constitutionnels prévus dans l’accord entre les rouges et les mauves, le leader du PMSD a déclaré qu’un tel système mènera le pays vers «beaucoup d’instabilité». Les deux leaders de l’alliance PTr-MMM «se servent de Maurice comme cobaye», argue-t-il, car un système dans lequel «un président tout-puissant est élu pour sept ans ne marche pas, regardez la France et les pays africains francophones».
 
Xavier-Luc Duval prévient toutefois: «Les jeux ne sont pas faits.» Il prend l’exemple de plusieurs élections surprises ces derniers temps à travers le monde pour démontrer que «l’électorat de par le monde a démontré qu’il est prêt à faire des choix».
 
Au niveau des partis d’opposition, les discussions ont bien démarré et se poursuivent, a indiqué le chef des bleus, en mettant l’accent sur «le sens de partage, d’équilibre, d’équité, et la justice sociale». Xavier-Luc Duval confie cependant que les négociations au sujet des tickets électoraux ne sont pas terminées. «Nous sommes en train de tout finaliser», a-t-il souligné. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires