Bérenger: «Un bon compromis entre les deux plus grands partis du pays»

Avec le soutien de
«On est conscient qu’on va prendre une grande responsabilité vis-à-vis de l’histoire du pays», a déclaré Paul Bérenger ce samedi 6 septembre.

«On est conscient qu’on va prendre une grande responsabilité vis-à-vis de l’histoire du pays», a déclaré Paul Bérenger, ce samedi 6 septembre.

Les «deux plus grands partis du pays» sont parvenus à «un bon compromis». C’est ce qu’a déclaré Paul Bérenger, ce samedi 6 septembre, lors de la conférence de presse conjointe avec Navin Ramgoolam, afin de présenter certains éléments de l’accord entre le PTr et le MMM.
 
Le leader des Mauves a confirmé que le partage des tickets se fera de manière égale entre les deux partis. Et, dit-il, Navin Ramgoolam briguera les suffrages pour le poste de président de la République tandis que lui-même se présentera pour le poste de Premier ministre. «L’alliance se fait sur un bon équilibre entre les pouvoirs du président et du Premier ministre», souligne Paul Bérenger.
 
Il a confirmé que la vice-présidence de la République ira à Jayen Cuttaree du MMM. La place du n° 2 du gouvernement reviendra à un membre du PTr, du n° 3 au MMM et celle du n° 4 au PTr. Les postes de speaker et de Chief Whip iront à des membres du MMM. Ceux d’Attorney General et des Finances  au PTr. Paul Bérenger devait aussi annoncer qu’un ministre de l’Intérieur sera nommé par le PTr.

> Paul Bérenger s'exprimant sur l'accord entre le MMM et le PTr.

 
L’accord entre les deux partis sera circulé le 20 septembre après sa ratification par l’assemblée des délégués du MMM, prévue le 14 septembre. Et une fois l’accord signé, un comité se penchera sur la loi qui fera de Maurice une nouvelle république. Et cette loi sera présentée au Parlement «aussitôt que possible après les élections», souligne Paul Bérenger.
 
Selon lui, le point clé de l’alliance est «d’approfondir et consolider la démocratie. Pena nanien a craindre. Même avec un 60-0, il n’y aura pas d’arrogance, mais un respect de tous les partis».
 
Le programme que présentera l’alliance comprend quatre points clés, selon Paul Bérenger. Notamment «consolider l’unité nationale», amener une «bonne réforme électorale», combattre «la fraude et la corruption», avec, entre autres, la création d'un Serious Fraud Office et une New Declaration of Assets Act, et «développer l’économie du pays». Le leader du MMM devait ajouter qu’«après 45 ans d’action politique, un tel programme m’enchante». Et d’ajouter: «On est conscient qu’on va prendre une grande responsabilité vis-à-vis de l’histoire du pays.»
 
Un comité, coprésidé par les deux partis, sera mis en place pour rédiger et détailler le programme gouvernemental, a annoncé le leader du MMM. «On mettra en place une institution indépendante pour nous aider à mettre en oeuvre le programme gouvernemental.»
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires